الإثنين, 30 تشرين2/نوفمبر -0001 00:00

9fevrier07f

Home - Accueil - الرئيسية

في كل يوم، نساهم بجهدنا في تقديم إعلام أفضل وأرقى عن بلدنا، تونس

Un effort quotidien pour une information de qualité sur notre pays, la Tunisie.

Everyday, we contribute to a better information about our country, Tunisia

TUNISNEWS
7 ème année, N° 2454 du 09.02.2007
 archives : www.tunisnews.net
AP: Tunisie: condamnation de terroristes présumés à des peines de prison
Committee to Protect Journalists: In Tunisia, police arrest TV journalist
Le Journal (Maroc): Tunisie Le régime de Ben Ali à la dérive
Le Journal (Maroc): De général à président à vie
Le Journal (Maroc):  Interview -  Moncef Marzouki : «Ben Ali a entraîné le naufrage des valeurs comme l’honnêteté, le travail ou la vérité»
Reuters: France - Un SDF en examen pour la mort de Taoufik el-Amri
Jeune Afrique: Réponse à un islamophobe
Réalités: Exclusif : Le nouvel Ambassadeur américain en Tunisie, M.Robert F. Godec : ‘‘Rétablir la confiance mutuelle’’
Béchir Turki: Bourguiba, les Beys et la République (II) : Les dessous d’une proclamation.

 

Tunisie: condamnation de terroristes présumés à des peines de prison


Associated Press, le 8 février 2007 à 19h00
TUNIS (AP) -- Le tribunal militaire de Tunis a condamné jeudi plusieurs terroristes présumés à des peines de prison ferme allant de cinq à huit ans, a-t-on appris auprès de l'un de leurs avocats, Me Samir Ben Amor.

La plupart extradés d'Italie, les sept prévenus, âgés de 30 à 40 ans, sont accusés d'"appartenance à une organisation terroriste opérant à l'étranger en temps de paix", en l'occurrence l'organisation djihadiste salafiste "Ahl Al Sunnah wal jamaâ" (partisans de la Sunnah).

Ils comparaissaient devant cette juridiction militaire pour des faits qui remontent à une dizaine d'années. L'un d'eux, Mehdi Kammoun qui dirigeait la cellule de Milan et s'était rendu en Afghanistan, a été remis aux autorités tunisiennes après avoir passé un séjour en prison en Italie. Il a été condamné à huit ans d'emprisonnement.

Trois co-accusés ont écopé respectivement de cinq, six et sept ans de prison ferme, tandis que les trois autres ont bénéficié d'un non-lieu dans cette affaire, ayant déjà été condamnés pour les mêmes griefs à de lourdes peines dans des procès similaires.

Il s'agit de Béchir Ben Zayed (10 ans), Saïdane Mohamed (10 ans) et Adel Soltane (20 ans).

La défense a plaidé l'acquittement des inculpés pour "absence de preuves" et demandé, en vain, le transfert du jugement devant une juridiction civile, désormais habilitée à examiner de telles affaires depuis l'adoption par le Parlement tunisien de la loi antiterroriste en décembre 2003.

La veille, huit autres présumés terroristes, sept en état d'arrestation et un en liberté, avaient été condamnés à des peines allant de 3 à 11 ans de prison ferme, pour "adhésion à une organisation ayant opté pour le terrorisme pour atteindre ses objectifs" et "utilisation de noms de guerre".

Le principal prévenu, Nabil Slimani, qui s'apprêtait à se rendre en Irak à partir de la Syrie, a été arrêté par les autorités de Damas qui l'ont remis à leurs homologues tunisiennes. Il a écopé de 11 ans d'emprisonnement.

Parmi les six co-inculpés en état d'arrestation, deux ont été condamnés à cinq ans de prison, deux à sept ans, un à neuf ans et un à 11 ans.

Quatre d'entre eux, n'ayant pas pu gagner l'Irak à partir de la Syrie, avaient regagné Tunis où ils ont été interpellés.

Le huitième accusé a été condamné à trois ans de prison pour avoir tenté de se rendre en Irak.

Les avocats de la défense se sont retirés de cette audience, le tribunal ayant rejeté leur demande de renvoi du procès pour leur permettre de rendre visite à leurs clients incarcérés dans des prisons éloignées et préparer leur plaidoiries, a justifié Me Ben Amor.

Associated Press
 


Committee to Protect Journalists
330 Seventh Avenue, New York, NY 10001 USA     Phone: (212) 465­1004     Fax: (212) 465­9568     Web: www.cpj.org     E-Mail: عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.
http://www.cpj.org      Contact: Abi Wright   

e-mail: عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.    Telephone:  (212) 465-1004 x-105  
    
In Tunisia, police arrest TV journalist

New York, February 8, 2007—The Committee to Protect Journalists is troubled by the overnight arrest of an opposition television station director by Tunisian police in the capital Tunis. 

Tahar Ben Hassine, director of Italy-based satellite channel Al-Hiwar Tunisi, was detained by Tunisian police in the al-Manar neighborhood after leaving Tunisian dissident journalist Taoufik Ben Brik’s apartment around 8 p.m. on Wednesday night.

Police officers stopped Hassine’s car and administered him two alcohol breathalyzer tests and a blood test; all showed his alcohol level well within legal limits, Hassine’s lawyer, Ayachi Hammami, told CPJ. Still, the police held Hassine overnight and took him to court the following day where the judge released him without charge. 

Hassine and his lawyer said police concocted the incident as part of an ongoing campaign of harassment against government critics. Hassine told CPJ that Al-Hiwar Tunisi’s staff is regularly harassed by authorities and equipment is often confiscated.

Tunisian authorities frequently bring spurious charges and smears against dissident journalists and activists in an effort to silence them. CPJ has documented at least four cases of abuse against journalists in the last year. In mid-August, Al-Hiwar Tunisi cameraman Taoufik al-Ayachi and daily Al-Chourouk reporter Slim Boukhdir were beaten by police in Tunis when they went to interview the wife of prominent government critic Mohammed Abbou at their home. Al-Ayachi’s camera was confiscated.
“This is harassment, pure and simple,â€