14 août 2010

Home – Accueil

TUNISNEWS
10 ème année, N° 3735 du 14.08.2010
 archives : www.tunisnews.net 

Nouvelle intrusion chez M. Mohammed Nouri – Communiqué commun Liberté et Equité: La police politique fait à nouveau irruption dans la ferme de Maître Mohammed Nouri – Elle y kidnappe l’un des employés et l’agresse violemment AP: Tunisie: accrochages entre manifestants et forces de l’ordre près de la Libye CP: Protesters clash with Tunisian police over restrictions on trade with Libya Sahbi Azzouz: Le miracle tunisien : Imed Trabelsi recherché hier par Interpol, aujourd’ hui maire de La « Goullete » et « conférencier ». AP: Libya says Palestinians freed in deal for Israeli Kapitalis: Tunisie. Le trop de pub tuera-t-il la télévision? France24: « Fermé pour cause de ramadan » AFP: DÉLINQUANCE – Les mesures de Sarkozy sont « inefficaces » pour 69 % des Français


Communiqué commun

Tunis, le 20 juillet 2010   Un groupe d’agents de la police politique a fait intrusion, accompagné du président de la section du Rassemblement (le parti au pouvoir) de la région de Slimane, dans le gouvernorat de Nabeul, accompagnés d’agents de la brigade des services municipaux, dans la ferme de Maître Mohammed Nouri, sise dans la région d’El Marja, relevant de la ville de Slimane, sans présenter de mandat judiciaire, et hors de l’horaire administratif et après avoir forcé le portail de la ferme où ils ont détérioré des biens. Cette grave agression représente une nouvelle étape dans la série des agressions qui ont visé précédemment Maître Mohammed Nouri et les membres de sa famille pour faire pression sur lui afin qu’il abandonne son activité de droits de l’homme à la présidence de Liberté et Equité qui est en butte depuis sa fondation au blocus sécuritaire permanent de son siège et des membres de son bureau exécutif. Dans ce cadre, Maître Mohammed Nouri et les membres de sa famille ont subi des agressions allant jusqu’à son incarcération pour une période de six mois en 1990 pour un article qu’il avait publié par lequel il faisait part de la non constitutionnalité du Tribunal militaire-Il a passé une année entière en prison bien qu’il ne soit condamné qu’à six mois !-la fiscalité destinée à étrangler son activité professionnelle, la pression sur ses clients et l’agression de certains de ces derniers, la fermeture de la porte de l’immeuble où se trouve son bureau, l’agression extrêmement violente de son fils, Maître Mourad Nouri, l’agression de la voiture de ce dernier, ainsi que le montage d’une affaire de droit commun à son encontre (fuite à la suite d’un accident de circulation) et sa condamnation par contumace à quatre ans d’emprisonnement, l’agression de la voiture de l’épouse de Maître Nouri, avocate, l’intrusion de la ferme de ses fils, Maîtres Tarek et Mourad Nouri à Mornag, ils en ont été spoliés d’une partie, sans parler du harcèlement permanent à travers un contrôle rapproché allant jusqu’à interdire aux membre du bureau exécutif de le rencontrer et d’interdire à ses proches de lui rendre visite à son domicile. […] Organisation Liberté et Equité Conseil National pour les Libertés en Tunisie Association Internationale de Soutien aux Prisonniers Politiques Association Tunisienne de Lutte contre la Torture Observatoire Tunisien Des Droits et des Libertés Syndicales Amicale Nationale Des Vétérans Résistants Observatoire de la liberté de la Presse, de la Diffusion, et de la Création (traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)  


Liberté pour Sadok Chourou, le prisonnier des deux décennies Liberté pour tous les prisonniers politiques Liberté et Equité Organisation de droits humains indépendante 33 rue Mokhtar Atya, 1001, Tunis Tel/fax: 71 340 860 Liberte.equite@gmail.com Tunis, le 14 août 2010

La police politique fait à nouveau irruption dans la ferme de Maître Mohammed Nouri Elle y kidnappe l’un des employés et l’agresse violemment


La police politique poursuit ses agressions contre la ferme de Maître Mohammed Nouri, sise à El Marja, délégation de Soliman dans le gouvernorat de Nabeul. Un groupe d’agents, qui en uniforme et qui en civil, sont arrivés dans l’après midi du samedi 14 août 2010 à bord de deux véhicules (Isuzu, et Peugeot Partner) et ont fait intrusion dans la ferme après en avoir forcé le portail. Ils y ont enlevé un des employés, monsieur Mohammed Hédi Bourouis, et l’ont conduit à bord d’un des véhicules au poste de la ville de Slimane où il a été très violemment agressé. Après sa libération, son employeur l’a conduit aux urgences de l’hôpital de Soliman afin que soient soignées les lésions occasionnées par l’agression. Or, il y a un mois exactement, la ferme de maître Nouri avait été « visitée » à deux reprises le même jour et des cailles avaient été volées […] Pour le bureau exécutif de l’Organisation Le chargé du bureau de l’Indépendance de la Justice et du Barreau Maître Abderraouf Ayadi (traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)  

Tunisie: accrochages entre manifestants et forces de l’ordre près de la Libye


AP 14/08/10 19:12 TUNIS (AP) — Des heurts opposent par intermittence depuis plusieurs jours manifestants et forces de l’ordre dans la région tunisienne de Ben Guerdane (sud), frontalière avec la Libye, a-t-on appris samedi de sources concordantes. On indiquait de source syndicale que ces troubles ont été provoqués par les entraves auxquelles se heurtent les habitants de la région au point de passage frontalier de Ras Jédir pour introduire des produits importés de Libye. Le commerce avec le voisin libyen constitue la principale ressource pour ces populations déjà mécontentes d’une taxe instaurée récemment par les autorités libyennes imposant le paiement de 150 dinars (environ 80 euros) pour le passage de chaque voiture. Les accrochages ont commencé en début de semaine lorsque des manifestants protestant contre ces entraves ont barré la route principale de Ras Jédir, la seule voie terrestre reliant la Tunisie et la Libye. Ils ont mis le feu à des pneus sur une distance de quatre kilomètres et lancé des pierres sur les véhicules de la police ainsi que sur des voitures de voyageurs libyens. On précisait de même source que les heurts ont fait plusieurs blessés. Des dizaines de manifestants ont été interpellés dont la plupart ont été relâchés. Malgré l’envoi de renforts de police, les troubles ont repris dans la nuit de vendredi à samedi, une promesse faite par les autorités de régler le problème en question étant restée sans suite. Selon des témoins oculaires, une chasse à l’homme s’est poursuivie jusqu’à l’aube à l’intérieur de la ville de Ben Guerdane, située à 500km au sud de Tunis. D’après eux, le calme est revenu samedi. La Libye est le premier partenaire économique de la Tunisie au Maghreb et dans le monde arabe. Le sud tunisien entretient des relations commerciales étroites avec le pays de Moammar Kadhafi dont quelque deux millions de ressortissants se rendent chaque année en Tunisie pour du tourisme ou des soins médicaux. AP


Protesters clash with Tunisian police over restrictions on trade with Libya


The Canadian Press 08/14/2010 By Bouazza Ben Bouazza (CP) – TUNISIA, Tunisia — Tunisian protesters angry over restrictions on cross-border trade have clashed with police and blocked a highway linking southern Tunisia with Libya. A union leader in the Ben Guerdane region says several people were injured and several were detained but later released. The union leader spoke Saturday on condition of anonymity because he feared for his safety. Trade with Libya is the main source of income for many Tunisians in the coastal region, about 500 kilometres (300 miles) south of Tunis. Angry over new restrictions and border crossing fees, protesters blocked the Ras Jedir border crossing Monday. Protesters set fire to tires and hurled stones at police cars. Police reinforcements were sent in but sporadic clashes continued until Friday night.


Le miracle tunisien : Imed Trabelsi recherché hier par Interpol, aujourd’ hui maire de La « Goullete » et « conférencier ».

 samedi 14 août 2010, à 19:15
 

 Il ne sait même pas écrire le nom de la ville (sur son album de photos Facebook il avait publié les témoignages de la mascarade sous le titre « compagne de la Goullete »….Authentique !   … En guise de titre à son album le montrant entrain de distribuer des couffins avec quelques victuailles ( riz, pâtes, huile(de friture), sucre…à des miséreux de cette banlieue balnéaire à moins d’ un kilomètre du palais de son beau père le général-dictateur à vie Ben Ali.    Et pourtant  la régente de Carthage lui a offert la mairie pour calmer ses crises de jalousie envers l’ envahissant gendre Sakher Matri, avec la bénédiction du dictateur désormais sénile Ben Ali.   Qui oserait encore affirmer que le  » Noriega Tunisien » est encore  en mesure de gouverner lorsque personne n’ ignore les énormes tractations qui ont conduit la justice française a « disjoncter » l’ affaire des vols de yachts en bande organisée ?   Même le frère de Ben Ali, n’ avait pas bénéficié de cette mansuétude de la justice française quand il fut condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour la célèbre affaire de trafic international de Cocaïne médiatisée sous le titre    » Couscous Connection » , on se souvient qu’ à l’ époque notre dictateur avait stoppé la retransmission d’ antenne 2, et imposé que les enseignes en français soient bachées de noir…Ridicule !   Mais pire, en faisant cadeau de la mairie de la ville portuaire de la Goulette au tristement célèbre Imed Trabelsi, la régente et le dictateur sénile ont fait l’ impasse sur le pédigrée de leur « élu », alors que des centaines d’ articles sont consultables (pas en Tunisie!) sur le net.   L’ encyclopédie universelle Wikipédia nous indique par exemple :   Imed Trabelsi est un homme d’affaires tunisien. Il est le neveu de Leïla Ben Ali, l’épouse de l’actuel président de la République tunisienne, Zine el-Abidine Ben Ali. Visé par un mandat d’arrêt international, il serait impliqué dans plusieurs affaires d’escroquerie. Il est recherché par la police française depuis 2006.   Selon le quotidien français Libération, Imed Trabelsi aurait été impliqué dans un trafic de voitures de luxe. Il aurait notamment ordonné le vol de la voiture du PDG de BMW en Allemagne, « avant d’être contraint de la restituer contre un abandon des poursuites ».   Le 31 juillet 2009, ils sont renvoyés en correctionnelle par la justice française, pour « vol en bande organisée », « escroquerie en bande organisée », et « faux et usage de faux », dans l’ affaire de vols de yachts.     Le 4 Mai 2010, le Procureur de la République de Paris a été saisi par  d’ une plainte des chefs d’ extorsion avec menaces et violences, et recel d’ extorsion avec menaces et violences, délits prévus etréprimés par les articles 312-1 et suivants du Code Pénal et les articles 321-1et suivants du Code Pénal, par le promoteur du projet, Mr Faouzi MAHBOULI specialiste de l’ expansion à l’ international d’enseignes de grande distribution, exilé en France depuis   Compte tenu du volume des  éléments de preuve  : messages de menaces envoyés par Imed Trabelsi du genre  » ..dommage ta mère est malade, tu ne pourras pas assister à ses « funirails » , correspondances de ses avocats Velut et Ben Abdallah prouvant l’ extorsion et les tentatives d’ étouffer l’ affaire (virments bancaires, remises d’ espèces…), ce sera difficile d’ échapper à une condamnation cette fois-ci !   Pendant ce temps , la presse de caniveau aux ordres de la dictature nous informe que  le « maire » de la Goulette Imed Trabelsi a réussi à réunir le Vendredi 6 Aout 2010 au siège de sa mairie le grand rabbin de Tunis, l’Archeveque de Tunis Monseigneur Marouane Lahham et le Président de la chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations le Professeur Hassine Fantarautour d’une table et devant les habitants de La Goulette au cours d’un colloque intitulé « Tunisie terre de rencontre ».    Tout le long de ce rassemblement, un riche échange d’idées entre l’audience (environ 90) et les conférenciers fut créé grace surtout à la bonne éloquence et la grande expérience de l’animateur de cette matinée Monsieur Raja Farhat qui jalonna la fin de ce colloque par la remise d’une médaille au maire de La Goulette Imed Trabelsi provenant du Vatican en titre de reconnaissance à la reprise des processions de la Madonne de Trapani Sainte patronne de la Goulette qui aura lieu le Dimanche 8 Aout 2010.   Faut il rire ou pleurer de voir le professeur Fantar , et Raja Farhat  danser devant un délinquant international, encore recherhé par Interpol il y’ a encore quelques mois ?   Mais finalement, le miracle tunisien, ce n’ est pas seulement qu’ un bac -3 pille un pays et réprime sa popûlation depuis 23 ans, c’ est aussi celà !   Sahbi AZZOUZ  


Libya says Palestinians freed in deal for Israeli


(AP) – 08/13/2010 TRIPOLI, Libya — The son of Libya’s leader said Thursday that part of a deal to free a jailed Israeli photographer involved the release of Palestinian prisoners held by Israel. Seif al-Islam Gadhafi told reporters that the Israeli-Tunisian dual national was not a spy and corroborated the man’s story that he was in the country to photograph heritage sites connected with Libya’s vanished Jewish community. « This person was naive … he is not a spy and I made use of this issue in favor of our Palestinian brothers in Gaza, » he said. « Palestinian prisoners were released in exchange for releasing the Israeli. » Gadhafi would not say how many Palestinians were released for Rafael Rafram Chaddad, who was freed Sunday after five months in jail. Libya bans Israelis from entering the country, though Chaddad was traveling on his Tunisian passport at the time of his arrest. On Monday, Israeli officials said the deal involved delivery of 20 prefabricated homes from a Libyan charity to the Gaza Strip. They said the agreement was arranged by Foreign Minister Avigdor Lieberman and an Austrian-Jewish businessman, Martin Schlaff. Lieberman has refused to reveal what promises were made to Libya but has said Tripoli’s demands were reasonable.


Tunisie. Le trop de pub tuera-t-il la télévision?


Samedi, 14 Août 2010 08:22 Il y a trop de publicité à la télévision: la première soirée de Ramadan 2010 nous en a apporté la preuve.  De quoi se demander si ce «trop de pub» ne risque pas de tuer la télévision, et la pub avec? Il y a trop de publicité à la télévision. Ce ne sont pas les chaînes qui s’en plaignent, puisqu’elles réalisent une grosse part de leurs recettes annuelles de publicité durant le mois de Ramadan, mais les téléspectateurs lambda, comme vous et moi, à qui l’on inflige ainsi des coupures intempestives, saucissonnant, et souvent de manière saugrenue, les feuilletons, séries et émissions programmées en soirée. Mais que peut-on contre la loi de l’argent? Tous les chiffres en hausse Selon les estimations de Sigma Conseil, le nombre de minutes de publicité diffusées, le soir du 11 août, sur les chaînes nationales s’élèvent à 156 minutes, contre 126 minutes en 2009 soit une évolution de 23,5%. La diffusion publicitaire en secondes sur les chaînes nationales s’est établie à 9.340 secondes contre 7.565 secondes en 2009. Le nombre de spots de publicité diffusés sur les chaînes nationales a lui aussi augmenté, passant de 262 spots en 2009 à 322 cette année, soit une évolution de 22,9%. Toujours selon Sigma Conseil, les annonceurs TV ayant été le plus diffusées (en secondes), sont la Sfbt (750), la Stial Délice Danone (660), l’Ott (635), l’Iat (595) et la Ste Nejma (505). Les marques ayant été le plus diffusées (en secondes) sont Tunisiana  (635), Orange (495), la Banque Zitouna (390), Délice Danone (380) et Start (360). On remarquera que les deux nouveaux annonceurs pour ce mois de Ramadan, Orange Tunisie et Banque Zitouna, sont déjà classés au Top 5. L’effet de saturation Une dernière remarque: la pub est censée faire vivre la télévision, en lui apportant une manne d’argent frais qui l’aide à financer ses productions pour répondre aux besoins d’un public d’autant plus versatile et insaisissable qu’il a aujourd’hui l’embarras du choix entre plusieurs centaines de chaînes toutes dévouées à satisfaire ses moindres caprices. Soit, mais le trop de pub ne risque-t-il pas, par l’effet de saturation qu’il produit, par lasser le public, le distraire et l’éloigner de la télévision? Le trop de pub ne risque-t-il pas de tuer et la télévision et la pub? A bon entendeur salut! Et, surtout, bon appétit… La suite s’annonce très consistance.  Mieux vaut donc avoir un bon estomac à la place des yeux. Comme ça, au moins, on peut être sûr de pouvoir «digérer» les images. Imed B.

 
(Source: kapitalis le 14 aout 2010)


« Fermé pour cause de ramadan »


11/08/2010 / RAMADAN Le ramadan a tout juste débuté et pour certains, la même question revient chaque année : a-t-on raison d’ouvrir ou pas les cafés et les restaurants dans les pays arabo-musulmans durant ce mois ? Si certains trouvent la question déplacée dans des sociétés culturellement musulmanes, d’autres sont plutôt favorables à ce genre d’initiatives car « tout le monde n’est pas obligé de jeûner ». Il faut dire que le débat a été relancé par les médias après que quelques membres du mouvement minoritaire MALI (Mouvement alternatif pour les libertés individuelles) au Maroc ont tenté d’organiser un pique-nique dans une forêt en plein ramadan l’année dernière. Une initiative que beaucoup ont jugée inutilement provocatrice, et qui a été réprimée par la loi. Nos Observateurs nous donnent leur sentiment sur cette question. « C’est davantage une question culturelle » Abdul Monem Mahmoud est un journaliste et bloggeur égyptien.  En Égypte, les grandes enseignes et les chaînes mondiales de restauration ne changent rien à leurs habitudes et sont toujours ouvertes, quelle que soit l’époque. Les étrangers, les non-musulmans ainsi que certaines personnes ne jeûnent pas pour cause de maladie par exemple, sans parler des enfants. Ce sont plutôt les restaurants et les cafés de la ville qui baissent leurs rideaux, pour ouvrir essentiellement en soirée. On a aussi quelques rares cafés qui vont mettre des rideaux ou entrebâiller leurs portes, tout en continuant à accueillir des clients. C’est par exemple le cas du Café Al Hourriya au Caire où se réunissent en général des militants de gauche, même pendant le ramadan. Mais la plupart d’entre eux ferment boutique. La question n’est pas juste liée aux croyances religieuses, c’est davantage une question culturelle. Je connais par exemple des personnes non-pratiquantes qui n’apprécieraient pas de voir quelqu’un manger ou boire devant eux. Elles y voient un manque de respect. De même, les coptes ici respectent ceux qui jeûnent pendant le ramadan et font l’effort de ne pas manger ou fumer sur la voie publique. Pour ma part, voir quelqu’un manger sur la voie publique ne me mettrait pas dans tous mes états, mais je trouve que c’est un acte de provocation gratuit et stupide. Le jeûne, tout comme la question religieuse, reste une affaire personnelle. Ces pratiques sont simplement liées à des questions de vie en communauté où l’on doit respecter un minimum l’autre. C’est pour ça aussi que je ne vois pas l’intérêt d’une loi qui viendrait statuer là-dessus : un décret existe officiellement en Égypte, mais il n’est pas appliqué. La société se régule d’elle-même. » « Il nous faut intégrer la culture de la différence, même s’il ne s’agit que d’une minorité «  Najib Chaouki est un bloggeur marocain qui soutient l’initiative du groupe MALI.  Au Maroc, même si vous entrez dans un restaurant ou un café, le propriétaire du lieu n’a pas le droit de vous servir à moins que vous soyez non-musulman, selon l’article 222 du Code pénal. Pour ce qui est du pique-nique de l’année dernière, que beaucoup qualifient de « provocation », il ne s’agissait pour nous que d’un plaidoyer en faveur d’une ouverture du dialogue pour la suppression de cette loi. Ce texte n’est même pas en concordance avec les traités internationaux ratifiés par le Maroc. De plus, les restaurants et les cafés sont des endroits réservés aux personnes qui veulent manger ou boire, je ne vois pas ce qu’une personne qui jeûne irait faire là-dedans. Cela ne devrait donc gêner la sensibilité de personne. Cette liberté existe dans des pays comme la Tunisie ou la Syrie. En Turquie, les gens se sont habitués à ce que les terrasses des cafés soient ouvertes à tous pendant le ramadan, bien que le pays soit dirigé par un parti qui se revendique comme musulman-sunnite. Il nous faut intégrer la culture de la différence, même s’il ne s’agit que d’une minorité. »

 
(Source: France24.com le 11 aout 2010)


DÉLINQUANCE – Les mesures de Sarkozy sont « inefficaces » pour 69 % des Français


 AFP le 13 aout 2010 La politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy est qualifiée de « plutôt inefficace » par une forte majorité de Français (69 %), selon un sondage CSA pour Marianne à paraître samedi. Près de sept Français sur dix y jugent inefficace la politique menée depuis 2002 par Nicolas Sarkozy, comme ministre de l’Intérieur puis comme chef de l’Etat. Seuls 27 % créditent le président d’une politique sécuritaire « plutôt efficace ». Même les sympathisants de droite dénoncent son inefficacité, à hauteur de 53 % contre 72 % pour les sympathisants de gauche. Dans le détail, les Français dans leur ensemble estiment qu’elle s’est montrée plutôt inefficace pour lutter contre les atteintes aux biens (58 %), les atteintes aux personnes (69 %), la délinquance financière (72 %) et surtout les violences urbaines (78 %). Opinion partagée sur la déchéance de la nationalité (sondage) Interrogés sur les causes de l’augmentation de la délinquance, 73% l’attribuent aux inégalités sociales (dont 68% de sympathisants de droite). 68% l’attribuent également à « la suppression de la police de proximité » (dont 64% de sympathisants de droite). 68% invoquent « l’incivilité des citoyens » et 66% « la réduction du nombre de policiers ». L’immigration contribue à cette augmentation pour 47% des Français, 49% estimant qu’elle n’y contribue « plutôt pas ou pas du tout ». Les sympathisants de droite (61%) sont beaucoup plus nombreux que ceux de gauche (33%) à voir dans l’immigration une cause de l’augmentation de la délinquance. Contrairement à la forte approbation montrée par l’enquête de l’Ifop pour le Figaro du 6 août, le projet de dénaturaliser des personnes d’origine étrangère après certains crimes est rejeté par une majorité de sondés. Interrogés sur ce projet, 51% choisissent la réponse : « plutôt défavorable car tous les Français doivent être égaux devant la loi quelle que soit leur origine ». Parmi ces critiques : 63% des sympathisants de gauche, 28% des sympathisants de droite. 46% (36% sympathisants de gauche, 69% de droite) optent pour la réponse : « plutôt favorable car l’acquisition de la nationalité doit être remise en cause en cas d’acte grave ». Le CSA a soumis la phrase : « les Français d’origine étrangère sont des Français à part entière », approuvée par 75% (22% d’un avis contraire). Enfin, les deux tiers des personnes sondées par CSA (66%) estiment que les Français qui s’exilent pour ne pas payer d’impôts en France ne méritent pas la nationalité française.
 

Home – Accueil الرئيسية

 

Lire aussi ces articles

28 mai 2010

Home – Accueil TUNISNEWS 10 ème année,N° 3657 du 28.05.2010  archives : www.tunisnews.net  Liberté  et Equité: Arrestation de messieurs Béchir

En savoir plus +

Langue / لغة

Sélectionnez la langue dans laquelle vous souhaitez lire les articles du site.

حدد اللغة التي تريد قراءة المنشورات بها على موقع الويب.