24 août 2010

Home – Accueil

TUNISNEWS
10 ème année, N° 3745 du 24.08.2010
 archives : www.tunisnews.net 


AFP: Allemagne: un Franco-Tunisien en voie d’extradition vers la Tunisie AFP: Tunisie: un franco-tunisien expulsable AFP: Franco-Tunisien expulsable: recours rejeté par la Cour européenne (ONG) Xinhua: Tunisie: mille personnalités exhortent le président Ben Ali à se représenter pour un nouveau mandat présidentiel Omar Khayyam: Happy Birthday Mister President Kapitalis: Tunisie. Découverte de pétrole près de Tataouine WMC: Tunisie-Médias : Facebook, un mal ou un bien ? DNA: L’Espagne a versé à Al Qaïda une rançon de 7 millions d’euros pour la libération des deux otages

 


Soutien à Onsi Abichou sur Facebook:

http://fr-fr.facebook.com/group.php?gid=119975314720966


Allemagne: un Franco-Tunisien en voie d’extradition vers la Tunisie


AFP / 24 août 2010 18h07 BERLIN – Un Franco-Tunisien est en voie d’être extradé d’Allemagne vers la Tunisie, après avoir épuisé tous les recours judiciaires, ont indiqué les autorités allemandes mardi. Condamné à la prison à perpétuité en son absence en Tunisie pour trafic de drogue, Onsi Abichou, 27 ans, qui vit en France depuis l’enfance, a été arrêté en Allemagne où il se rendait depuis la France lors d’un contrôle d’identité en octobre 2009, sur mandat d’arrêt international émis par la Tunisie. Les avocats de M. Abichou avaient saisi la Cour constitutionnelle allemande, qui est la plus haute instance du pays et qui est basée à Karlsruhe (ouest). Mais celle-ci a rejeté la demande, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la Cour. « La décision est tombée fin juillet », a-t-elle déclaré. Les avocats de M. Abichou et une association de défense des droits de l’Homme redoutent qu’il soit torturé en Tunisie. Un point de vue que des ONG tunisiennes ont dénoncé lundi, évoquant des « allégations infondées ». A Berlin, « le gouvernement fédéral a examiné le cas » et a donné son feu vert à l’extradition, a par ailleurs dit à l’AFP un porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Onsi Abichou est actuellement sous écrou extraditionnel à Sarrebruck (ouest). Un juge du tribunal supérieur de Sarrebruck avait auparavant déclaré à l’AFP que le dossier était en suspens en raison d’une plainte à Karlsruhe. Mais comme la Cour constitutionnelle a rendu sa décision et que Berlin ne s’oppose pas au niveau diplomatique à ce que M. Abichou soit extradé, « il n’y a plus aucun obstacle à l’extradition », selon la porte-parole de la Cour constitutionnelle. Les avocats de M. Abichou avaient par ailleurs déposé un recours en urgence devant la Cour européenne des droits de l’Homme, arguant des risques de torture encourus par leur client.  


Tunisie: un franco-tunisien expulsable


AFP  24/08/2010 | Un Franco-Tunisien était mardi expulsable à tout moment d’Allemagne vers la Tunisie, où il a été condamné à la prison à vie et risque la torture selon ses défenseurs, après l’épuisement de tous les recours judiciaires en Allemagne et auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme. « La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a décidé de rejeter la demande de mesure d’urgence déposée vendredi pour empêcher l’extradition de Onsi Abichou, sans préciser ses motivations », a déclaré mardi à l’AFP Hélène Legeay, de l’Acat (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture), une ONG qui soutient le jeune homme. Cette demande avait été déposée à la CEDH après la notification officielle d’extradition par l’Allemagne et après l’épuisement de toutes les voies de recours dans ce pays, selon les avocats de M. Abichou. Condamné à la prison à perpétuité en son absence en Tunisie, Onsi Abichou, 27 ans et père de deux enfants, a été arrêté en Allemagne où il se rendait depuis la France au cours d’un contrôle d’identité le 17 octobre 2009, sur base d’un mandat d’arrêt international émis par la Tunisie. Selon l’Acat, M. Abichou, qui réside en France depuis son enfance, a été condamné en juin 2009 pour trafic de drogue, « sur la base d’aveux (de tiers) obtenus sous la torture » et « qui se sont rétractés pendant le procès ». Lundi, les autorités tunisiennes ont dénoncé « des allégations infondées » de l’Acat, et « contredites par la réalité et les législations en vigueur ». Depuis Berlin, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré mardi à l’AFP que le gouvernement fédéral avait « examiné le cas » de M. Abichou et donné son feu vert à l’extradition. Onsi Abichou est actuellement sous écrou extraditionnel à Sarrebruck (ouest de l’Allemagne). En l’absence d’une opposition au niveau diplomatique à Berlin, « il n’y a plus aucun obstacle à l’extradition » depuis que la Cour constitutionnelle a débouté le jeune homme de son dernier recours fin juillet, a précisé à l’AFP la porte-parole de la Cour constitutionnelle


Franco-Tunisien expulsable: recours rejeté par la Cour européenne (ONG)


24/08/2010-[18:19] – AFP PARIS, 24 août 2010 (AFP) – La Cour européenne des droits de l’Homme a rejeté le recours en urgence déposé par un Franco-Tunisien expulsable à tout moment d’Allemagne vers la Tunisie, et qui risque la torture dans ce pays selon ses avocats, a-t-on appris mardi auprès d’une ONG qui soutient le jeune homme. « La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a décidé de rejeter la demande de mesure d’urgence déposée vendredi pour empêcher l’extradition de Onsi Abichou, sans préciser ses motivations », a déclaré à l’AFP Hélène Legeay, de l’Acat (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture). La demande avait été déposée à la CEDH après la notification officielle d’extradition par l’Allemagne et après l’épuisement de toutes les voies de recours dans ce pays. Condamné à la prison à perpétuité en son absence en Tunisie, Onsi Abichou, 27 ans, a été arrêté en Allemagne où il se rendait depuis la France lors d’un contrôle d’identité le 17 octobre 2009, sur base d’un mandat d’arrêt international émis par la Tunisie. Selon l’Acat, M. Abichou, qui réside en France depuis son enfance, a été condamné en juin 2009 pour trafic de drogue, « sur la base d’aveux (de tiers) obtenus sous la torture » et « qui ont été rétractés pendant le procès ». « Nous sommes très étonnés par la décision de la Cour : elle tranche avec la jurisprudence de la CEDH, qui reconnaît le risque de torture en Tunisie », a ajouté Mme Legeay. Il affirme que la Cour européenne avait « plusieurs fois établi que les garanties (de respect des droits) fournies par la Tunisie dans le cadre de demandes d’extraditions n’avaient aucune valeur ».


Tunisie: mille personnalités exhortent le président Ben Ali

à se représenter pour un nouveau mandat présidentiel


Par xinhua 24/08/2010 Mille personnalités tunisiennes dont la plupart occupent des postes de décision dans différents domaines ont exhorté le président Ben Ali à se représenter pour un nouveau mandat présidentiel 2014-2019. Dans un appel baptisé « L’appel des mille pour le parachèvement du projet national du président Ben Ali », publié par les quotidiens « Assabah » en langue arabe et « Le Temps » en français, ces personnalités tunisiennes ont appelé le président Ben Ali à accepter de se porter candidat à la présidentielle de 2014-2019  » pour qu’il continue dans la voie entamée et tracée avec son peuple « . Selon ces personnalités, la permanence du président Ben Ali aux commandes du projet national est « nécessaire et impérieuse pour assurer la stabilité, la quiétude et la pérennité à la Tunisie ». « Tout en étant conscients des lourdes responsabilités que cela induit, nous espérons que le président répondra favorablement à cet appel et qu’il répondra à l’appel du devoir pour la Tunisie, pour la préservation de son invulnérabilité, de ses acquis et de ses réussites » a ajouté ces presonnalités. Avant une semaine, soixante-cinq personnalités tunisiennes, y compris l’ex-secrétaire général de la Ligue arabe Chedli Klibi, l’ancien ministre Taher Belkhoja, le cinéaste Tarek Ben Ammar et le champion olympique Oussama Mellouli, avaient aussi sollicité le président Ben Ali de se présenter candidat lors des élections 2014. Source: http://french.peopledaily.com.cn/International/7115745.html

 


Happy Birthday Mister President L’Afrique tout entière célèbre l’anniversaire de son Doyen visionnaire


 

 
Tunis ( TNA ) – 4 spetembre 2036 – Hier, treize millions de Tunisiens ont fêté dans la joie et la gaieté le centième anniversaire de leur Président. Son Excellence le Président Zine El-Abidine Ben Ali, élu à 88% des voix en octobre 2034, n’a eu aucun mal à souffler les cent bougies allumées à l’occasion du plus heureux événement de l’année 2036. En plus de la cinquantaine de de délégations officielles de l’Union Africaine, une centaine de groupes musicaux représentant toutes les ethnies et tous les peuples d’Afrique ont participé à cette fête grandiose qui a duré sept jours et sept nuits. Une délégation composée de mille personnalités, venues des milieux des affaires, des médias, des lettres et des arts, de la défense des droits de l’homme, des organisations syndiacles ainsi que des universités tunisiennes ont profité de cette joyeuse occasion pour lancer un appel émouvant au Chef de l’État, l’exhortant à présenter sa candidature à la prochaine élection présidentielle d’octobre 2039. Pour rassurer le peuple tunisien, attaché aujourd’hui plus que jamais aux politiques avant-gardistes du Président dans tous les domaines, Monsieur Mohamed Zine El-Abdine Ben Ali, Ministre d’État conseiller auprès du Président de la République et membre du Comité Central du Rassemblement Constitutionnel Démocratique, a déclaré à la conclusion des festivités marquant le centième anniversaire du Président:  » On ne change pas une équipe qui gagne ! « .
(Source: Le blog d´Omar Khayyam le 23 aout 2010)
 

 

Tunisie. Découverte de pétrole près de Tataouine


 
24/08/2010 PA Resources, qui détient 35% du permis de recherche d’hydrocarbures Jenein Centre, au sud de la Tunisie, vient d’annoncer la découverte de potentiels intéressants d’hydrocarbures L’opérateur Chinook, ex- Storm Ventures International, a effectué le forage d’un puits d’exploration au Centre Jenein. Le puits a atteint une profondeur totale de 4.334 mètres et a abouti à la découverte de potentiels d’hydrocarbures dans la structure Acacus. Les travaux d’exploration devront s’achever début septembre et les résultats des tests sont attendus pour le début octobre. En cas de succès, un plan de développement sera présenté aux autorités tunisiennes. «C’est une découverte très prometteuse. Nous attendons maintenant les résultats du test et nous espérons être en mesure de démarrer la production au cours de la première partie de 2011», affirme Bo Askvik, président et PA Resources. Le permis de recherche d’hydrocarbures Jenein Centre avait été attribué en octobre 2009 par l’Entreprise tunisienne des activités pétrolières (Etap) à la société canadienne Storm Ventures International, devenue entre-temps Chinook, dans le cadre d’un contrat de partage de production.  Le site est situé dans la région de Tataouine et couvre une superficie de 312 km². Financement du projet: 6 millions de dollars. Durée: cinq ans.
 
(Source: Kapitalis le 24 aout 2010) Lien: http://www.kapitalis.com/kapital/34-economie/1080-tunisie-decouverte-de-petrole-pres-de-tataouine.html

Tunisie-Médias : Facebook, un mal ou un bien ?


Par Maryam OMAR ·         Au cœur d’une polémique qui ne cesse de monter en Tunisie (comme un peu partout dans le monde), le réseau social Facebook est devenu au centre de toutes les conversations dans notre pays. Les accès gratuits des opérateurs au réseau sur GSM sont venus lui donner encore plus d’ubiquité et nous donner encore plus de raisons de nous interroger. Facebook est-il un bien ou un mal ? Ou bien les deux ? Peut-il servir à quelque chose de ‘’sérieux’’ comme une entreprise ?… Le 21 juillet 2010, le créateur de Facebook a annoncé que son réseau a atteint plus de 500 millions de membres actifs à travers la planète. Bien sûr, il y a des études qui disent que c’est bien moins quand on parle de comptes actifs mais le fait est là : Facebook, c’est des centaines de millions de gens dans le monde. On estime le sous-réseau tunisien à pas loin de un million de personnes et partout dans notre région, les chiffres ne cessent de monter en flèche, à tel point que le siège international de Facebook a été implanté en Irlande pour se concentrer sur les marchés européen, africain et moyen-oriental. Facebook est né à Harvard comme un réseau social fermé des étudiants de cette université et aujourd’hui, il est devenu une multinationale, un business qui utilise nos informations personnelles pour introduire des publicités adaptées au profil de chacun d’entre nous et les vend à des entreprises privées… comme c’est indiqué dans sa charte concernant la vie privée ! Paradoxalement, ce devrait être rassurant ! On connaît comment il fait son fric, alors on sait à quoi s’en tenir… Mais c’est loin d’être aussi simple. En vérité, Facebook est comme toutes les technologies qui nous entourent, elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles ont toutes des effets secondaires et il s’agit de faire un choix ; celui qu’on estime le plus judicieux du moment, sous réserve de changer vers autre chose quand cela ne nous convient plus. C’est la même logique que d’acheter une ligne GSM ou d’ouvrir un compte e-mail… Quand cela ne nous arrange plus, on change d’adresse !
 
(Source: Webmanagercenter le 24 aout 2010) Source: http://www.webmanagercenter.com/management/article-94264-tunisie-medias-facebook-un-mal-ou-un-bien

L’Espagne a versé à Al Qaïda une rançon de 7 millions d’euros pour la libération des deux otages


24/08/2010 Samy Ousy-Ali/
Le gouvernement espagnol a payé un total estimé de 7 millions d’euros pour obtenir la libération des otages espagnols détenus par la branche maghrébine d’Al-Qaïda, Aqmi, assure mardi 24 août le journal espagnol El Mundo sans citer ses sources. Selon ce quotidien une première somme de 3,8 millions d’euros avait été payée en janvier mais une bonne part de l’argent avait été prélevée par des intermédiaires et in fine seuls 1,5 million étaient parvenus aux ravisseurs qui eux exigeaient 3,8 millions d’euros. Une nouvelle somme d’environ 3 millions d’euros (2,3 millions pour les ravisseurs et 770.000 pour les intermédiaires) a été payée entre avril et mai pour que les ravisseurs disposent de la somme exigée de 3,8 millions et accepte de libérer Roque Pascual et Albert Vilalta, assure encore El Mundo. Zapatero remercie des gouvernements africains mais élude la question de la rançon Le gouvernement espagnol n’a fait mention, lundi, d’aucune rançon lorsqu’il a officialisé la libération de ces deux volontaires de l’ONG espagnole Accio Solidaria, qui étaient retenus depuis novembre par Aqmi au Sahel. Le chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero s’est borné à remercier les services espagnols pour leur travail ainsi que les « gouvernements (africains) de la zone» de la prise d’otage, lors d’une brève allocation qui n’a été suivie d’aucune question. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a affirmé lundi dans un message enregistré, avoir libéré les deux Espagnols parce que certaines de ses revendications avaient été satisfaites sans préciser lesquelles, d’après le quotidien espagnol El Pais. Omar Le Sahraoui relâché La libération des deux otages a été conditionnée à trois critères : la libération d’Omar le Sahraoui, une rançon, et la libération en catimini de trois islamistes détenus dans un pays voisin du Mali. La rançon déjà payée en tranches, il restait à libérer, comme l’exigeaient les ravisseurs, «Omar le Sahraoui», le Malien, auteur en novembre 2009 de l’enlèvement des deux Espagnols. Omar a été remis en liberté lundi 23 août. Un membre de sa famille a confirmé la nouvelle à l’AFP dans la soirée. Une source régionale proche des négociations pour la libération des otages a confirmé cette libération à la même agence: « Je peux même vous dire qu’il a ensuite participé aux négociations en vue de leur libération et c’est un point très important ». « Une leçon pour la France » Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) a affirmé lundi soir que cette libération constituait une « leçon pour les services secrets français », après dans un message diffusé par El Pais. « Grâce à Dieu, les moudjahidines ont résolu de manière positive l’affaire des Espagnols retenus, Albert Vilalta et Roque Pascual, qui a fini avec sa libération le douzième jour de ramadan. Et c’est une leçon pour les services secrets français, qui devront en tenir compte à l’avenir. Les Français auraient pu penser et agir de manière responsable avec les moudjahidines. Ils auraient ainsi évité la folie et la colère qui provoquèrent la mort de leurs concitoyens », écrit l’Aqmi, dans son communiqué traduit en français par le quotidien espagnol. Al Qaïda au Maghreb avait annoncé l’exécution de l’otage français Michel Germaneau après l’échec mené par des troupes françaises et mauritaniennes pour tenter de le libérer.
 
(Source: Dernières nouvelles d’Algérie le 24 aout 2010) Lien: :http://dna-algerie.com/politique/42-interieure/394-le-gouvernement-espagnol-a-verse-a-al-qaida-une-rancon-de-7-millions-deuros-pour-la-liberation-des-deux-otages.html  
 

Home – Accueil الرئيسية

 

Lire aussi ces articles

3 octobre 2009

Home – Accueil     TUNISNEWS 9 ème année,N° 3420 du 03.10.2009  archives : www.tunisnews.net   AISPP: Qu’est-il advenu de Nourelhak

En savoir plus +

Langue / لغة

Sélectionnez la langue dans laquelle vous souhaitez lire les articles du site.

حدد اللغة التي تريد قراءة المنشورات بها على موقع الويب.