27 juin 2010

Home – Accueil

TUNISNEWS
10 ème année, N° 3687 du 27.06.2010

 archives : www.tunisnews.net 


Magharebia: Le discours religieux dans les médias tunisiens est-il trop « superficiel » ? La Presse: Le chef de la diplomatie espagnole déclare : – La Tunisie, partenaire stratégique AFP: Dans le Sahara, Aqmi construit des abris pour se protéger des raids aériens AFP: Développement: des ONG, déjà déçues par le G8, le sont aussi pour le G20 Taieb Smati: Lettre à la direction générale de la societé Landis et gyr-France Mouwatinoun: La question Juive D’après Bruno Bauer –  Présentation par M Jelloul Azzouna

Le discours religieux dans les médias tunisiens est-il trop « superficiel » ?

Par Houda Trabelsi pour Magharebia à Tunis – 25/06/10
Si certains Tunisiens apprécient l’accent mis par leurs imams sur la tolérance et la compassion dans les émissions dans les médias, d’autres sont peu satisfaits de ce qu’ils considèrent comme une approche superficielle de la religion. Une politique gouvernementale qui encourage les imams à délivrer des messages de compassion et de modération dans les mosquées et les médias suscite un débat dans la société tunisienne. Le ministre des Affaires religieuses Boubaker El Akzhouri a organisé en mai un séminaire pour inciter les imams à propager les valeurs d’harmonie, de compassion et de coopération lors des prières du vendredi et dans leurs émissions à la radio et à la télévision. « C’est un discours sain qui rejette l’extrémisme et encourage à la modération », a déclaré Laila Moubarki, professeur d’études islamiques. « La méthode adoptée est la plus proche des mentalités du public, parce qu’il est composé de différents groupes et provient de différents milieux éducatifs », a-t-elle expliqué. Moubarki a félicité Sheikh Mohamed Macfer, un animateur très populaire de programmes religieux à la radio et à la télévison, pour son « approche simple et modérée, qui ne contredit ni la religion ni les choix des auditeurs ». « Le discours religieux dans les médias tunisiens utilise une approche éducative, qui est facilement compréhensible et accessible à tous les groupes sociaux, notamment les classes les moins aisées », a précisé le professeur Zied Kilani à Magharebia. Kilani a expliqué que Macfer « utilise une langue ordinaire, à laquelle sont habitués les citoyens ordinaires » et a un style qui « répond à la manière modérée de pratiquer l’Islam en Tunisie ». D’autres sont en revanche plus critiques quant à l’approche de la religion par les médias. « Le discours religieux est sporadique, ne sert que les gens de pouvoir et est destiné à la minorité », a déclaré Me Chawki Abd Ennahar à Magharebia. Les programmes religieux « ne sont pas différents, et ne concernent pas les Musulmans en Tunisie ou dans d’autres pays », a-t-il ajouté. Mohamed, un journaliste spécialiste de la religion, a qualifié les débats religieux dans les grands médias de « superficiels », ajoutant qu’ils sont « très simplistes » et étroitement encadrés par l’Etat. Les médias religieux « peuvent être utilisés pour éduquer les jeunes et aider la société à adopter la modération lors de la pratique de la religion en Tunisie », a ajouté ce journaliste, qui a demandé à ce que son nom ne soit pas mentionné pour protéger sa vie privée. Lobna Oun, qui regarde les émissions religieuses à la télévision, a expliqué à Magharebia qu’elle ne regarde pas les émissions tunisiennes parce que les animateurs « ne sont pas qualifiés, contrairement à ceux des chaînes satellitaires du Moyen Orient et du Golfe ». Elle refuse de regarder Sheikh Macfer parce que son discours est « simple, utilise beaucoup de plaisanteries, et un langage commun et vulgaire ». Les animateurs devraient s’efforcer au respect et à la précision lorsqu’ils délivrent un message religieux, précise-t-elle. Sheik Macfer a expliqué à Magharebia qu’il avait adopté ce style particulier pour pouvoir toucher les jeunes. « Je passe beaucoup de temps à réfléchir à l’approche que j’utiliserai pour aider les jeunes à aimer Dieu et son Prophète, et au type de langue qui les attirera, et ne les éloignera pas », explique-t-il, ajoutant qu’il avait une fois utilisé une poupée et un morceau de chiffon pour montrer aux jeunes la bonne manière de faire la toilette d’un mort. « Je reprends les références des érudits andalous, connus pour leur modération et leur vision éclairée, et je regarde les chaînes satellitaires et les films et discute de leur contenu lors de séminaires à la mosquée », a précisé Macfer. « Nous affirmons toujours que le Coran et la Sunnah sont universels dès lors que leur message est compris par les Musulmans », conclut-il.
(Source: Magharebia.com le 25 juin 2010)
 


Le chef de la diplomatie espagnole déclare : La Tunisie, partenaire stratégique

• Profonde gratitude et considération au Président Ben Ali pour sa politique sage et clairvoyante • Appui de l’Espagne à la Tunisie pour accéder à un statut avancé avec l’UE Les perspectives de développement et de consolidation des relations tuniso-espagnoles, l’avenir des relations Tunisie-Union européenne et les questions régionales et internationales d’intérêt commun ont été au centre de l’entretien qu’ont eu vendredi à Madrid MM. Kamel Morjane, ministre des Affaires étrangères, et Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires extérieures et de la Coopération. M. Kamel Morjane, qui a effectué, jeudi et vendredi, une visite de travail en Espagne, a souligné lors de l’entretien que la Tunisie, sous l’impulsion du Président Zine El Abidine Ben Ali, est résolue à donner à ses relations avec l’Espagne un caractère exemplaire et privilégié, mettant en valeur à ce propos les rapports d’amitié et de bon voisinage qu’entretiennent les deux pays dont les peuples assument un héritage culturel commun, celui de la Méditerranée occidentale. Il a réaffirmé l’attachement constant de la Tunisie à faire du bassin méditerranéen un lac de paix, de sécurité, de solidarité, de prospérité et d’entente. Pour sa part, le chef de la diplomatie espagnole a réitéré la volonté de son pays d’intensifier et de renforcer davantage les relations bilatérales avec la Tunisie «partenaire stratégique dans une région d’une grande importance pour l’Espagne», a-t-il dit. Au sujet de l’avenir des relations Tunisie-UE, il a exprimé l’appui de l’Espagne à la Tunisie pour accéder à «un statut avancé» avec l’Union. M. Moratinos a d’autre part félicité la Tunisie pour le succès de la dernière réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5 tenue à Tunis. Coopération et partenariat Par ailleurs, une attention toute particulière a été accordée par les deux ministres aux prochaines échéances entre la Tunisie et l’Espagne. Ils ont convenu, à cet effet, d’examiner les dates pour la concrétisation de la visite de Leurs Majestés le Roi et la Reine d’Espagne en Tunisie et pour la tenue à Tunis, au début de l’année 2011, de la Réunion de haut niveau tuniso-espagnole. Ces échéances sont de nature à impulser davantage les liens de coopération et de partenariat, notamment dans les domaines de l’investissement, de l’énergie, du transport, de la santé, de l’agriculture, de la formation professionnelle et de la culture. Les deux ministres ont, d’autre part, abordé les derniers développements sur les scènes internationale et régionale et particulièrement méditerranéenne. Au sujet du processus de paix au Proche-Orient, M. Morjane a affirmé que le moment est venu pour mettre un terme aux souffrances du peuple palestinien en apportant une solution juste et globale au conflit isréalo- palestinien. Au cours d’une rencontre avec les représentants de la communauté tunisienne établie en Espagne, le ministre a mis l’accent sur l’attention particulière qu’accorde le Chef de l’Etat aux Tunisiens à l’étranger et sur le rôle important qui leur revient dans l’accompagnement de l’œuvre de développement global en Tunisie. Les membres de la colonie tunisienne ont prié le ministre des Affaires étrangères de transmettre au Président Zine El Abidine Ben Ali l’expression de leur profonde gratitude et de leur considération pour sa politique sage et clairvoyante qui a permis à la Tunisie d’être souvent citée comme exemple en matière de stabilité, d’ouverture et de tolérance.
(Source: « La Presse » (Quotidien -Tunisie) le 27 juin 2 010)


Dans le Sahara, Aqmi construit des abris pour se protéger des raids aériens

AFP 23/06/2010 | 09:55 Des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) construisent actuellement dans le Sahara des « abris » très protégés, en prévision d’éventuelles attaques aériennes, affirment à l’AFP des sources concordantes au Mali. « Nous avons des informations vérifiées, recoupées, qui nous permettent de souligner qu’actuellement, Aqmi est en train de construire des sortes de bunkers, des abris, pour se protéger des attaques dans le désert commun au Mali et à l’Algérie », assure une source sécuritaire malienne dans la région de Tombouctou (900 km au nord-est de Bamako). « Incontestablement, ces gens (islamistes) se donnent les moyens pour arriver à leurs fins », ajoute la même source, l’un des piliers du poste de commandement opérationnel (PCO) installé au Nord, pour gérer les questions sécuritaires. « Nous avons la même information », confirme une source officielle originaire d’un pays voisin du Mali. « Les terroristes (éléments d’Aqmi) vivent actuellement dans la crainte de se voir attaquer par des moyens aériens, c’est pourquoi ils construisent des abris dans des zones montagneuses, rocailleuses ». Selon la même source, il y a déjà des « abris-forteresse construit entre le désert malien et algérien et un tout début de construction de ces mêmes abris vers la frontière nigérienne ». Bien organisés et très mobiles, les combattants islamistes restent pour l’instant insaisissable dans le Sahara où ils prospèrent grâce aux rançons pour l’échange d’otages occidentaux, et à leur implication dans différents trafics. Mais depuis plusieurs mois, des pays comme la France et lesEtats-Unis réaffirment leur volonté d’aider les Etats de la bande sahélo-saharienne à lutter contre le terrorisme. Et, pour déloger les unités d’Aqmi, des experts insistent sur la nécessité d’utiliser des moyens aériens. « Je crois que le fait de voir tous les pays de la zone participer à une lutte globale inquiète les islamistes, d’où très probablement leur décision de prendre des précautions », commente Soumeylou Boubeye Maïga, ancien ministre malien de la Défense. « Les islamistes veulent faire du Sahara leur zone d’influence. Ils enlèvent par exemple des otages, certes pour avoir de l’argent, de la notoriété, mais aussi pour décourager ceux qui peuvent, demain, vouloir les concurrencer dans le contrôle du Sahara », ajoute Soumeylou Boubeye Maïga, qui fut le patron des services de renseignements maliens. De son côté, l’universitaire malien Hamed Maïga enquête actuellement sur la nébuleuse Al-Qaïda dans le cadre d’une thèse d’état. Et régulièrement, cet universitaire circule entre les trois régions du nord du Mali. « La nuit, dans les zones montagneuses et rocailleuses où les islamistes construisent des abris contre des attaques aériennes, plusieurs témoins disent qu’on entend des bruits de machines », mentionne-t-il. Selon Hamed Maïga, les combattants islamistes auraient également posé des mines autour de leurs principales « antres » dans le désert. « Après avoir sécurisé les voies terrestres qui mènent à eux dans le Sahara, ils tentent à présent de se protéger contre d’éventuels bombardements aériens », affirme M. Maïga. « C’est aussi, de leur part, une volonté de s’installer durablement dans le Sahara et le Sahel », conclut-il. « Sinon ils pouvaient fuir la zone, pour éviter les attaques ».  

Développement: des ONG, déjà déçues par le G8, le sont aussi pour le G20

AFP / 27 juin 2010 22h14 TORONTO (Canada) – Plusieurs organisations non gouvernementales, déjà déçues par les conclusions du sommet du G8 vendredi et samedi au Canada, ont critiqué dimanche les résultats du G20 de Toronto, jugés tout aussi insuffisants pour le développement et l’environnement. « Score nul contre la pauvreté », souligne dans un communiqué l’ONG Oxfam international. « Les membres du G20 ont raté une occasion en or pour lutter contre la pauvreté dans le monde », estime Mark Fried, porte-parole d’Oxfam. « Le G20 aurait dû mettre en place une taxe sur le secteur financier pour tendre de manière significative la main aux 64 millions de personnes que la crise économique a entraînées dans la pauvreté », ajoute-t-il. Dans le projet de communiqué final, obtenu par l’AFP, un petit paragraphe évoque un « soutien » du G20 à « de nouvelles approches qui encouragent le financement du développement » venant des secteurs public et privé. Aucune mention n’évoque l’idée relancée récemment par la France et l’Allemagne d’une taxe sur les transactions financières, rejetée par les Etats-Unis. « Une minuscule taxe sur les transactions financières sur les marchés des pays riches pourrait rapporter des centaines de milliards chaque année pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement et aider les pays pauvres à faire face aux changements climatiques », estime toutefois Oxfam. De son côté, Kim Carstensen de l’organisation de défense de l’écologie WWF International a estimé que les participants au G20 étaient venus à Toronto avec « un aspirateur » pour supprimer dans le document final « toute référence à l’énergie propre ». Au sommet de Pittsburgh (Etats-Unis), à l’automne, il y avait huit références dans le communiqué final à ce secteur. Dans celui de Toronto, « zéro », déplore WWF, en estimant que le Canada a failli dans sa conduite de la réunion et dans ses ambitions.


TAIEB SMATI

DIAR BEN MAHMOUD

EL AGBA

TUNIS

LANDIS ET GYR-FRANCE

 

LETTRE QUE J’ADRESSE RESPECTUEUSEMENT A LA DIRECTION GENERALE DE LA SOCIETE LANDIS ET GYR-FRANCE

 

 Messieurs,

C’est avec respect et considération que je vous prie de bien vouloir examiner mon cas et y apporter l’aide technique nécessaire.

 

J’avais connu votre honorable société LANDIS ET GYR la fin des années 70, lorsque j’ai été responsable de la direction des importations à la société BERGEON TUNISIE (filiale de bergeon ) devenu ensuite SOCIETE GENERALE DES EQUIPEMENT TECHNIQUE(SOGETEC), société de chauffage, climatisation, traitement des eaux et fluides.

Votre matériel de régulation que nous importions pour l’équipement de nos clients promoteurs hôteliers surtout était, et il l’est toujours, des plus performant, de haute qualité et au dessus de tout soupçon.

 

Malheureusement ce qui m’est arrivé au moi de mai 2009 m’a trop perturbé et m’a vraiment choqué.

Etant à la retraite depuis mars 2009 et disposant d’une faible pension de retraite de 402 dinars tunisiens seulement (environ 220 euro) ci-joint copie de la décision de la pension de retraite, j’ai habité depuis avril 2008 un studio pour 220 dinars par mois, Studio  composé d’un salon, une chambre à coucher, salle de bain, une cuisine, un couloir et un séchoir. Ma consommation électrique mensuelle est de 45 à 50 kw, mais au mois de mai 2009, la STEG votre représentant exclusif pour la Tunisie m’envoi une facture imaginaire : ma consommation électrique pour 4 mois seulement est de 2803 kw (ancien index 1052 nouvel index 3855) pour un montant de 528 dinars.

J’ai été choqué puisque je n’ai rien ajouté à ma consommation habituelle, rien du tout.

Etant dans l’impossibilité de payer, la STEG avait coupé l’électricité sans même un préavis de coupure, (préavis de coupure pourtant toujours facturé), j’avais passé plus de 4 mois de l’été sans électricité

 

Mon compteur électrique LANDIS ET GYR porte les caractéristiques suivantes :

MAR 1.68

N° 04056800016190

DATE FABRICATION SEPT.2005

230 VOLT

10 —–90 ampères

50 hertz

CEI 260526

 

Malgré plusieurs lettres adressées à la steg la priant de reconsidérer sa facture avant même la coupure électrique, ainsi que des contacts directs avec ses responsables, ceux-ci, faisant la sourde oreille, avaient ordonné la coupure du courant électrique et 4 jours seulement après le dernier délai de paiement sans aucun avis, imaginez un malade qui se fait soigner à l’aide d’une machine électrique, ou des enfants préparant les examens de fin d’année…un avis de coupure est nécessaire pour préserver les intérêts du citoyen.

Malgré mes contacts direct et mes courriers les responsables de la steg étaient catégoriques « tu dois payer ».

Ainsi donc et étant certain de n’avoir rien ajouté à ma consommation habituelle et dans l’impossibilité de pouvoir payer cette facture ni de trouver une solution amiable, je me suis adressé à la justice et demandé une expertise judiciaire sur votre compteur électrique.   

 

L’expert judiciaire désigné par la justice avait fixé rendez vous pour le 9 octobre 2009, en ma présence et celle des agents de la steg, l’expert constatait d’emblé que l’outil de contrôle de votre compteur électrique et présenté par les agents de la steg n’était pas étalonné depuis 2006 et de ce fait il n’est pas fiable affirmait l’expert judiciaire.

Normalement l’expert devait suspendre l’expertise jusqu’à présentation d’un outil de contrôle fiable, pas du tout il me demande à moi le plaignant de relever chaque 24 heure le marquage de mon compteur électrique. «Au cas où le compteur électrique sauterai d’un chiffre à l’autre il est défaillant mais si par contre votre consommation est stable le compteur est bon et ne présente aucune défaillance » me disait-il.

 

3 mois durant du 10 octobre 2009 au 09 janvier 2010 je relevais moi-même mon compteur électrique chaque jour à 7 heures du matin,

Le vendredi 09 octobre le compteur électrique marquait 3916 kw

Le samedi 09 janvier le compteur électrique marquait     4078kw

La consommation durant 3 mois =                                     162 kw 

D’où une consommation journalière normale de 1,75kw (100% conforme à ma consommation réelle)

Voici à présent ma traduction du rapport de l’expert judiciaire :

rapport de l’expert judiciaire

(TRADUCTION des principaux paragraphes)

Page9

1-     LA CONSTATATION :

Après avoir entendu les déclarations des deux parties nous (l’expert) constatons :

La local se trouve au :

rez de chaussé studio S1 immeuble bloc E 6 diar ben mahmoud el agba et composé d’un salon, une chambre à coucher une cuisine, une salle de bain avec couloir équipé du courant électrique par un compteur type électronique

Ses caractéristiques sont :

Fabriquant : LANDIS ET GYR

Modèle : MAR 1.68

Numéro : 04056800016190

Date de fabrication : septembre 2005

Force : 2230 volt

Courant : 10à 90 ampères  50 hertz

Catégorie de précision : 2 descriptions Cei 260526-11

Page 10

Les agents de la société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG)avaient remis le courant électrique en marche, le chiffre de l’énergie consommé appareil et indique 3916 kw

Ensuite les agents de la STEG installent un compteur d’étalonnage (de contrôle) sur le compteur de la STEG, ce compteur d’étalonnage est utilisé pour indiquer les degrés de précision du compteur électrique :

Il indique que le compteur électrique enregistre moins que la quantité réellement consommé à hauteur de -0.404%.

Page 11

Nous avons aussi constaté la planche sur laquelle est fixé le compteur

Page 12

Ensuite nous nous sommes déplacés à l’intérieur du local pour constater le matériel électrique existant et nous avons trouvé :

– au salon se trouve une télé, un ordinateur, une ampoule électrique modèle économique.

PHOTO AMPOULE DU SALON DE LA TELE ET DE L’ORDINATEUR

Page 13

-une ampoule électrique modèle économique à la chambre à coucher et une ampoule électrique économique au couloir.

Photos ampoules  de la chambre a coucher et du couloir

-Une ampoule électrique économique à la cuisine ainsi qu’un frigidaire

PHOTO DE L’AMPOULE DE LA CUISINE ET DU FRIGIDAIRE 

Page 14

Deux ampoules ordinaires à la salle de bai

Photo de la salle de bain

Page 15

Ainsi nous avons demandé au plaignant de relever chaque jour le compteur électrique  pour nous assurer de sa bonne marche, il nous a présenté un tableau de prélèvement journalier que nous vous transmettons (à Mr. Le juge) avec les documents à vous faire parvenir puis et en date du 09 janvier 2010 après 3 mois de consommation normale, nous avons visualisé le compteur électrique pour nous assurer de la consommation de la dernière période, le nouveau chiffre indiquait 4078 kw, c-a-d que la consommation durant les 3 dernier mois est de 4078-3916 = 162 kw

Page 16

L’AVIS TECHNIQUE

Après les déclarations, les constatations et l’étude des documents reçus et surtout le rapport d’étalonnage de l’appareil de contrôle du compteur électrique ainsi que les consommations précédentes, nous présentons à votre excellence nos explications :

-L’appareil de contrôle et d’étalonnage avait été acquis par la STEG le 18 mai 2006, son fabriquant l’avait étalonné et depuis il n’a jamais été étalonné à nouveau sachant que des appareils d’étalonnage comparables à celui-ci d’une extrême précision, doivent être contrôlés et étalonnés périodiquement  et au moins 1 fois tous les 6 mois, nous déduisons donc que cet appareil de contrôle et d’étalonnage n’est pas fiable.

-pour être plus sûr de la précision du compteur électrique du client nous avons demandé au plaignant de relever chaque jour par lui-même l’affichage de son compteur électrique, nous avons constaté que la consommation journalière est de : 162/93 = 1,742 kw et que le compteur électrique fonctionne normalement considérant que la puissance des équipements électriques utilisés à la maison et de la période utilisée suivant l’emploi :

équipement

quantité

force

Période utilisée

Consom.journalière

Ampoule économique

4

20

4

0.32

Ampoule normale

1

60

2

0.12

Ampoule normale

1

10

2

0.02

télé

1

150

4

0.60

ordinateur

1

50

10

0.50

frigo

1

200

 

1.05

 

 

 

 

2.61

Après étude de la consommation antérieure nous constatons :

période

mois

consommation

Moyenne/mois

Moyenne/jour

Du0 9/03/2008 au 09/05/2008

2

65

32.50

1.08333333

Du 09/05/2008 au 08/01/2009

8

613

76.625

2.55416667

Du 08/01/2009 au 11/05/2009 *

4*

2803*

700.75*

23.3583333*

Du 11/05/2009 au 31/07/2009

4

61

15.25

05083333

  • période litigeuse  

(J’ajoute que ce tableau relatif au calcul de la consommation journalière est erroné sur la première et la quatrième ligne, il devait être ainsi libellé :

 

période

mois

consommation

Moyenne/mois

Moyenne/jour

Du0 9/03/2008 au 09/05/2008

C’est plutôt

Du 11 avril 2008 au 9 mai 2008

Date retour compteur électrique en marche

2

 

28 jours seulement

65

 

 

65

32.50

 

 

65

1.08333333

 

 

2.3214286

Du 09/05/2008 au 08/01/2009

Ok

 

 

 

Du 08/01/2009 au 11/05/2009 *

Ok

 

 

 

Du 11/05/2009 au 31/07/2009

C’est plutôt

Du 11 mai 2009 au 6 juin 2009

Date coupure électricité

4

 

 

26 jours seulement

61

 

 

 

61

15.25

 

 

 

61

0.50833333

 

 

 

2.3461538

L’expert dispose de tous les documents affirmant ces dates, documents qui lui avaient été remis aussi bien par la steg que par moi-même et reporté par lui-même dans son rapport)

Page 17

Et que la moyenne de consommation de la période allant du 8 janvier 2009 au 11 mai 2009 période du litige était excessive, elle est 10 fois plus important que la période qui l’avait précédé et 50 fois plus fort que la période qui l’avait suivi

Le plaignant habitant le local affirme ne pas avoir fait usage d’autres équipements électrique tel un chauffage électrique, un four ou autre chose.

De ce qui précède, le compteur électrique avait fonctionné normalement trois mois durant d’après la constatation du plaignant lui-même et nous n’avons constaté aucune faille sur l’énergie consommée, de même  le compteur électrique ne peut pas tomber en panne et revenir ensuite à fonctionner normalement sans aucune intervention, son affichage ne peut sauter d’un chiffre à un autre puisque les chiffres d’enregistrement sont électronique (digital).

Ceci nous conduit, d’après ce dont nous disposons d’informations, à déduire que le compteur est régulier durant la période précédente.

Page 18

Le plaignant nous a remis des donnés techniques pour la même usine de compteur électrique mais d’un modèle différent qu’il a trouvé sur l’internet, il y est indiqué que ce compteur est multi tarif et équipé d’un récepteur (pour être commandé à distance) 175 hz pour basculer automatiquement d’un tarif à un autre et nous a demandé de prendre ceci en considération, nous lui avons donné l’explication suivante :

Ce compteur est utilisé en plus de sa fonction actuelle comme compteur à énergie continue pour les contrat de consommation d’énergie industrielle et agricole et qui prend en considération les heures de consommation : jours, pointes et  nuits, dans ce cas le récepteur doit être de service et change d’un prix à l’autre suivant la période et enregistre la puissance sur 3 périodes différentes, alors que en ce qui concerne son utilisation actuelle il ne comporte pas d’ondes 175 hz et ne change pas de période 

Le plaignent nous a aussi demandé le 9 janvier 2010 par fax, d’ajouter dans notre rapport la déclaration des techniciens de la STEG affirmant le jour de l’expertise que le compteur électrique enregistre moins que la quantité réelle consommée

Page 19

CONCLUSION

Votre excellence monsieur le président du tribunal de première instance de Tunis, monsieur, Taieb smati a présenté par l’intermédiaire de son avocat maitre hayet touili  une demande de permission sur une pétition pour désigner un expert judiciaire en électricité pour vérifier son compteur électrique et déterminer sa validité et fixer ses anomalies si elles existaient.

En réponse à cette demande vous avez donné ordre enregistré sous le n° 68759 du 30 septembre 2009 nous confiant la mission de l’expertise.

Voici le résultat de tous ce que nous déduisons

CONCERNANT LES TRAVAUX TECHNIQUES

En date du 5 octobre 2009 et conformément à l’article 11 code des procédures civiles  nous avons convoqué toutes les parties sur place à la cité diar ben mahmoud el agba immeuble bloc E6 studio S1 le vendredi 9 octobre 2009 à 8 heures 30 du matin.

A la date fixée était présent le plaignant et le représentant de l’inculpée STEG, après lecture de la pétition les parties avaient fait leurs déclarations, que nous avion enregistrées puis nous sommes passé directement aux travaux techniques.

Page 20

TRAVAUX TECHNIQUES

Les travaux techniques concernaient la vérification du compteur électrique, son lieu d’installation, ainsi que la plaque sur laquelle il était installé, nous avons aussi vérifié l’exactitude du compteur, opération assurée par les techniciens de la STEG par l’utilisation d’un compteur d’étalonnage, ensuite, nous avons visité le local d’habitation et vérifié l’équipement électrique qui se trouvait à l’intérieur.

Ainsi il nous est apparu que le compteur électrique fonctionnait normalement en se basant sur le contrôle du plaignant lui-même ainsi que sur l’opération du contrôle effectué par les agents de la STEG sans tenir compte sur le fait que le compteur d’étalonnage n’a pas été étalonné depuis le mois de mai 2006, ce compteur électrique ne peut pas tomber en panne et revenir ensuite à fonctionner normalement, son affichage, ne peut non plus sauter d’un chiffre à un autre puisque les chiffre d’enregistrement sont digitaux(électronique).

 

Voici ce que nous avons pu réaliser et transmettre à votre honneur, laissant à votre justice la sage décision.

Fait à Tunis

Le 20 janvier 2010 l’expert

FIN DU RAPPORT

Honorables messieurs,

Il est clair que cette expertise judiciaire ne donne aucune explication technique ou scientifique à cet affichage de 2803 kw, supposé consommé.

Il est aussi clair que :

La confirmation de la fiabilité du compteur électrique est basée sur mes constatations à moi et non sur une étude technique ou scientifique, elle ne doit pas être prise au sérieux. Par contre le fait que l’expert affirme que ma demeure ne peut consommer que 1,7 kw est une déduction basée sur une étude technique et scientifique fiable.

 

   L’expert judicaire, d’une part affirmait  dans son rapport d’expertise qu’un studio comme le mien ne consomme pas plus de 1,75 kw toutes les 24 heures et d’autre part affirme, que hormis la non fiabilité de l’outil de contrôle, le compteur électrique ne présentait aucune défaillance se basant sur les constatations journalières du client lui même! Contradiction flagrante et drôle d’expertise

 

Notre expert ne présente aucune explication à cela, pire encore il dit : » la consommation objet du litige est 10 fois plus forte que les consommations précédente et 50 fois plus importante que la consommation suivante (logique 50 fois plus forte puisque le courant était coupé 4 mois durant, l’expert ne l’indique pas dans son rapport peut être par omission, peut être par compassion avec la STEG).

 

Honorables messieurs,

J’ai dépensé toutes mes économies sur cette affaire dans le seul but d’affirmer mon innocence : huissier, expert, avocat etc…malgré ma faible pension de retraite.

Le rapport de l’expert judiciaire et surtout sa déduction n’est pas basé sur des donnés technique ou scientifique mais sur une simple constatation d’un citoyen, moi-même le locataire plaignant.

J’aurais pu abuser en branchant un matériel électrique de forte consommation durant  une semaine ou deux, le compteur électrique aurait marqué 2 à 3000 kw et l’expert aurait conclu que le compteur était défaillant. Mais non je suis sérieux et je veux trouver la faille réelle, je suis certain qu’il y a défaillance quelque part et je suis encore plus certain que vous LANDIS ET GYR, tel que je vous ai connu auparavant vous êtes le mieux placé à déceler la raison de ce marquage imaginaire 2803 kw.

 

Je sais personnellement que tout ce qui est électronique tel votre compteur électrique est très sensible, dans l’avion on nous prie d’éteindre nos téléphones portables de crainte de fausser les instruments de navigation aérienne, de même dans les kiosques à essence…

 

Je vois aussi sur le net que votre matériel à la pointe du progrès est :

-équipé d’un récepteur de fréquence

– peut être commandé à distance

-équipé d’un détecteur de fraude

– etc…

Mon compteur électrique en est il équipé svp?

 

Relevé compteur steg à partir du 09 octobre

date de l’expertise et de sa remise en marche.

Le prélèvement s’effectue chaque jour à 7 heures du matin

COMPTEUR : TAIEB SMATI DIAR BEN MAHMOUD

JOUR

compteur

JOUR

COMPTEUR

Vend 09 OCTOBRE

3916

DIM 06/12

4013

SAM 10

3918

LUN 07

4014

DIM 11

3920

Mardi 08

4016

LUN 12

3922

Mer 09

4018

MAR 13

3924

Jeu 10

4020

MER 14

3925

Vend11

4022

JEU 15

3926

SAM 12

4024

VEND16

3928

DIM 13

4026

SAM 17

3930

LUN 14

4028

DIM 18

3931

MAR 15

4030

LUN 19

3932

MER  16

4032

MAR 20

3934

JEU 17

4034

MER 21

3936

VEN 18

4036

JEUDI 22

3938

SAM 19

4038

Vend 23

3939

DIM 20

4040

SAM 24

3940

LUN 21

4042

DIM 25

3942

MAR 22

4043

LUN 26

3944

MER 23

4044

MAR 27

3946

JEU 24

4046

MER 28

3948

VEN 25

4048

Jeudi 29

3949

SAM 26

4050

Vend 30

3950

DIM 27

4052

SAM 31

3952

LUN 28

4054

DIM 01 NOVEMBRE

3954

MAR 29

4056

LUN 02

3956

MER 30

4058

MAR /03

3958

JEU 31

4060

MAR 04

3960

VEN 1 JANVIER 2010

4062

Jeudi 05

3961

SAM 02

4064

VEND 06

3963

DIM 03

4066

SAM 07

3965

Lun 04

4068

DIM 8

3966

Mar 05

4070

Lun 09

3968

Mer 06

4072

Mar 10

3970

Jeu 07

4074

Mer 11

3972

Ven 08

4076

Jeudi 12

3974

Sam 09

4078

Vend 13

3976

Relevé de l’expert

4078

Sam 14

3978

 

 

Dim 15

3979

 

 

Lund 16

3981

 

 

Mardi 17

3983

 

 

Mercredi18

3985

 

 

Jeudi 19

3987

 

 

Vend 20

3989

 

 

Sam 21

3990

 

 

Dim 22

3992

 

 

Lundi 23

3994

 

 

Mardi 24

3996

 

 

Merc 25

3997

 

 

Jeu 26

3998

 

 

Vend27

3999

 

 

Sam 28

4000

 

 

Dim 29

4001

 

 

Lund 30

4002

 

 

Mard 1 DECEMBRE

4004

 

 

MER 02

4006

 

 

JEUD 03

4008

 

 

VEND 04

4010

 

 

SAM   05

4012

 

 

 

CONCLUSION :

 

Je suis sûr et certain de n’avoir consommé que ce que je consomme habituellement 1,7 kw, je confirme :

que la STEG  envois ses techniciens manipuler le compteur électrique directement pour gonfler le marquage de la consommation sur le compteur, ou bien elle commande à distance ce même compteur électrique dans le même but.

Sachant que grand nombre de citoyens se plaignent de ce phénomène de facture STEG gonflée sans raison, je pense que le fabriquant LANDIS ET GYR a grand intérêt d’intervenir directement pour diagnostiquer ses compteur avec un matériel de contrôle et vérification performant capable surtout de déceler l’irrégularité et même de donner la traçabilité du compteur électrique durant la période litigeuse.

Toujours avec respect et considération je vous informe qu’au cas où je ne recouvrais pas mes droits à un remboursement équitable de toutes mes dépenses avec dommages et intérêts en sus pour coupure abusive et privation du courant électriques durant 4 mois, je me verrais dans l’obligation de porter une deuxième plainte cette fois contre vous-même ici en Tunisie ou ailleurs en France, je demanderais l’intervention des députés, membre du gouvernement…et je créerais une « ORGANISATION DES VICTIMES DES COMPTEURS ELECTRIQUES LANDIS ET GYR EN TUNISIE ET DANS LE MONDE»   

 

Veuillez agréer messieurs, mes respects.

TAIEB SMATI

DIAR BEN MAHMOUD

EL AGBA

TUNISIE


La question Juive D’après Bruno Bauer */**

 

Présentation par M Jelloul Azzouna

  1. Introduction :

    Voila déjà 45 ans que les palestiniens passaient à l’action armée (1-1-1965) avec un objectif bien précis : détruire Israël en vue de la création d’un état laïc et démocratique où vivraient juifs, musulmans et chrétiens sans aucune discrimination entre eux.

Bien des évènements ont eu lieu entre temps ; mais malgré toutes les tentatives de liquidation, la résistance palestinienne reste debout et s’affirme de plus en plus, et à l’ennemi en premier lieu, comme le seul interlocuteur valable et le seul et légitime représentant du peuple palestinien (1).

   Ce résultat est dû à l’action inlassablement menée par les palestiniens sur tous les fronts : action armée, travail diplomatique à l’échelle mondiale et encadrement culturel et idéologique des palestiniens là  où   ils se trouvent.

   C’est ainsi que des études ont été faites sur le sionisme et sur l’entité juive en vue de mieux connaître son ennemi. Je signale à ce propos toutes les études publiées dans plusieurs langues par le Centre d’Etudes Palestiniennes à Bayrût et les études publiées un peu partout dans le monde et dans les pays arabes dont celle publiée en Irak et intitulée : «  Le sionisme n’est pas un mouvement national » par Badi’ Amin (109 pages, petit format ; la petite encyclopédie numéro 25 publiée par le Ministère de la culture et des Arts – Baghdad 1978).   

   Il faudrait continuer dans cet effort et voir tout ce que publient occidentaux et autres sur la question palestinienne et juive en vue d’être mieux armé intellectuellement en face de l’adversaire. C’est pour cela que nous nous proposons, dans une série d’articles, de situer dans leur véritable contexte, un certain nombre de textes à savoir ceux de Bruno-Bauer, Karl Marx ; Sartre…etc.…

   En effet, il est nécessaire de comprendre comment Marx, sous l’influence de son professeur : Bruno Bauer, a évolué jusqu’à renier son appartenance religieuse et culturelle par une analyse rationnelle systématique et courageuse qui l’a amené à renier et à dénoncer le sionisme en tant qu’idéologie avant même l’appellation  officielle de cette doctrine… c’est ainsi que nous pouvons comprendre les positions d’intellectuels juifs marxistes( Maxime Rodinson.) ou croyants (Emanuel Lévine) ; nous comprendrons mieux les positions de Lénine, de beaucoup d’intellectuels européens qui soutiennent les positions palestiniennes (ex : Vincent Monteil qui a mené une campagne d’information auprès des Français pour les mettre en garde contre les « 8 erreurs » répandues par la propagande sioniste).

  Nous comprendrons mieux le soutien des pays socialistes à la cause palestinienne ; de même le soutien de l’opinion publique européenne dans sa majorité à Israël…

  Nous comprendrons mieux même la position d’intellectuels arabes dans leur effort de dialogue avec l’occident ; je cite ici à titre d’exemple : Jabran Majdalani, Clovis Maksoud et René Habachi (collection J.J Pauvert) et des communistes arabes ( Sadok Jalal AL-Azm = « critique de la pensée religieuse ». Nous pensons ainsi consolider davantage les liens spirituels, de principe et tactiques entre les différents mouvements progressistes et de gauche dans les pays arabes face aux tendances rétrogrades et conservatrices.   

  Ainsi donc, nous comprendrons mieux la position des juifs non sionistes et celle des palestiniens qui vivent dans l’entité sioniste ; nous  apprécierons  mieux leur combat quotidien contre l’occupation, l’oppression et la discrimination qu’ils subissent en permanence.

   Nous dénoncerons  de même les pseudo-progressistes, tels : S.Flapan qui parle « d’algérisation impossible » pour le problème du moyen orient ou André Chouraki dans son livre « l’Etat d’Israël » ou Sartre qui, pour expliquer sa position pro-sioniste, recourt -non à l’analyse scientifique, logique, objective et méthodique qui aboutirait à des dépassements et à des révisions « déchirantes » des préjugés les plus enracinés- mais à une tentative, tirée par les cheveux et artificielle, de réhabilitation des contradictions les plus sentimentales et les plus passionnées, reniant ainsi la qualité première de tout homme de réflexion.

 II / La question Juive est un livre qui a été écrit, par Bruno Bauer en 1843. En voici un résumé :

1/ Introduction du livre :

   Bruno Bauer commence par remarquer que si le problème de l’émancipation des juifs a trouvé des échos favorables au XIX éme siècle, c’est qu’il y avait un rapport entre leur émancipation et l’ensemble de l’évolution des sociétés européennes. Et pour émanciper les Juifs, il faut savoir si leur nature admet la liberté, il faut examiner l’essence propre au juif en tant que juif.  Les juifs doivent être, en principe, égaux en droits avec ceux qui ont créé les temps modernes.

  Tout doit passer par le feu de la critique : l’Etat chrétien et la nature juive. D’abord, il y a des injustices dans les Etats chrétiens et il faut savoir si ces injustices n’ont pas leur fondement dans leurs constitutions mêmes. Ensuite, pour émanciper les juifs, il faut un changement total de ces sociétés. C’est à dire que la question juive n’est qu’une partie de la grande question universelle que notre temps travaille à résoudre.

   Pour avoir la liberté, il faut que les juifs et les autres peuples lui sacrifient leurs traditions surannées au lieu de les cultiver.

2/ le chapitre 1ier est intitulé : Formulation correcte de la question 

   Il donne dès le départ le ton en posant la question : les juifs sont-ils des martyrs ? Il reconnaît qu’ils ont souffert pour « leur foi, leurs moeurs et leur « nationalité ».

Mais il ajoute : ils sont responsables de l’oppression qu’ils ont subie car ils l’ont provoquée par leur attachement à leur loi, à leur langue, à toute leur essence. « Il faut que ce que l’on opprime ait causé l’oppression par tout son être ». 

   Bruno Bauer prend ensuite deux exemples historiques, le premier l’Espagne ; et il démontre que le déclin de ce pays n’est pas dû à l’exclusion des Juifs mais plutôt à l’intolérance, au manque de liberté et à l’esprit de persécution ; le 2ème exemple : la Pologne, et il montre là aussi que si toutes les distilleries sont possédées par les juifs, ils n’en sont pas responsables. Le mal réside dans la société bourgeoise qui a fait « que la force morale d’un peuple fût contenue dans l’eau de vie ». En effet, cette société est caractérisée par l’insécurité ; les juifs n’ont fait qu’exploiter cette situation au moyen de l’usure ; donc ils se sont adaptés aux données par leur ingéniosité.

   Mais une question se pose : est-ce que le juif -exclu des affaires- ne s’en est-il pas soi-même exclu? Le juif –vu son esprit particulier-« peut-il en tant que juif œuvrer pour le progrès de l’art et de la science, combattre pour la liberté… ? »

 Tout le monde a parlé de l’opiniâtreté de l’esprit juif, de sa ténacité ; en effet, les juifs se sont maintenus en tout état de cause et en dépit de tous les tourments de l’histoire. Est-ce là un avantage ?

   Pour Bauer, il est catégorique : «  c’est un manque de capacité historique à évoluer » ; cette essence stationnaire y est parce que la liberté de l’homme, donc sa possibilité d’évolution est encore limitée. Les peuples européens eux, changent leur caractère par l’exigence même. Pour Bauer; « l’essence de l’homme, c’est sa liberté et sa raison ; l’histoire est seulement l’évolution de la liberté humaine en général ».

    Les juifs peuvent-ils alors évoluer tout en évoquant les barrières de la loi ? Cette loi qui les a mis à l’abri des influences de l’histoire ; leur loi leur commandait donc et avant tout de s’exclure des peuples. La ténacité des juifs ne les préserve que contre l’histoire. Est-ce là une gloire ? Et si un peuple ne progresse pas avec l’histoire, ne s’enthousiasme pas pour la lutte pour de nouvelles idées historiques : il ne peut se soucier alors des intérêts humains en général ; le souci de son avantage particulier devient sa seule affaire : il n’y a plus de morale et d’honneur.  L’oppression a-t-elle amélioré les juifs ? Non parce que l’oppression n’améliore pas : elle ne rend que stupide, isole l’homme, lui barre au contraire la voie vers la vraie moralité ; donc il est nécessaire de supprimer l’oppression.

   Les juifs n’ont jamais été parce qu’ils se tenaient pour le peuple qui était opprimé de préférence. Ils prétendent être le peuple unique c’est-à-dire Le peuple : leur essence est d’être tout et s’emparer du monde.

La progression d’autres peuples était leur souffrance. L’existence des autres excluait l’essence de leur existence : l’exclusivité. Ils sont donc nécessairement opprimés et leur mal est incurable.

    Il manque aux juifs la force de créer de nouveaux rapports sociaux. Et Bauer arrive à la question : d’où vient la haine des chrétiens contre les juifs ? Alors que le judaïsme a enfanté et a préparé la religion chrétienne ; et il répond : ce n’est pas la fille qui est ingrate envers sa mère, mais la mère ne veut pas reconnaître sa fille. Chaque religion croit être la vérité absolue.

    Ensuite, Bauer consacre un paragraphe au Zèle et à l’exclusivité de l’amour chrétien. Il dit que l’amour chrétien ne vise pas l’homme en tant que tel, mais l’homme en tant que fidèle. Du judaïsme, la religion chrétienne a hérité le Zèle, l’exclusivité et la tendance polémique contre tout ce qui la contredit. S’ils  se haïssent, chrétiens et juifs c’est parce qu’ils avaient une religion dont-ils observaient les commandements, et si la haine mutuelle a diminué ce n’est pas que les religions se comprennent mieux entre-elles mais c’est parce que le vrai zèle religieux a diminué.

   C’est la religion et les mœurs du juif qui l’obligent à se séparer des autres, « son essence ne le fait pas homme mais juif » (p.81) les droits de l’homme, résultat de la culture, ont été découverts au XVIII è siècle, acquis et mérités au prix de la lutte contre le hasard de la naissance et contre les privilèges.

   Les juifs veulent devenir « citoyens » dans l’Etat chrétien mais celui-ci ne reconnaît  que des sujets ; dans cet Etat, il n’y a pas de droits universels ; il n’y a que des privilèges particuliers.

Aux juifs, on a imposé de vivre dans le ghetto avec un insigne ou un costume particulier : en effet, le chrétien ne doit pas entretenir des relations avec l’Antéchrist. Sans la religion, l’opposition entre judaïsme et christianisme se trouvera adoucie. Mais par la critique scientifique, les différences s’estomperont. L’oppression ne peut élever, fortifier, évoluer que si elle se trouve dans le parti du progrès universel de l’histoire.

————————————————

* Bruno Bauer est le professeur de Karl Marx

 **  le livre se compose d’une contribution de Karl Marx sous le même titre ( La question juive)

1) les pourparlers pour la reconnaissance mutuelle de deux Etats connait bien des difficultés 

 

 (Source: « Mouwatinoun » organe du FDTL nr 133 juin 2010)

 

 

Home – Accueil الرئيسية

 

Lire aussi ces articles

31 juillet 2006

Home – Accueil – الرئيسية TUNISNEWS 7 ème année, N° 2261 du 31.07.2006  archives : www.tunisnews.net Luiza Toscane: Adel Tebourski :

En savoir plus +

Langue / لغة

Sélectionnez la langue dans laquelle vous souhaitez lire les articles du site.

حدد اللغة التي تريد قراءة المنشورات بها على موقع الويب.