الإثنين, 30 تشرين2/نوفمبر -0001 00:00

05sep07f

Home - Accueil - الرئيسية

في كل يوم، نساهم بجهدنا في تقديم إعلام أفضل وأرقى عن بلدنا، تونس

Un effort quotidien pour une information de qualité sur notre pays, la Tunisie.

Everyday, we contribute to a better information about our country, Tunisia

TUNISNEWS
8 ème année, N° 2661 du 05.09.2007
 archives : www.tunisnews.net
Tunisien Tunisien: Remaniement technico-tactique
Abdel Wahab Hani: Les goujateries du tandem SNIPEr Gontara-Bouguerra
 Le Temps :Précisions de source judiciaire à Tunis
Le Temps :« Heineken » installera en 2008 une nouvelle Brasserie à Grombalia
Tunis Hebdo: Le secteur viticole en tunisie-15 mille hectares de vignes et 350 mille hectolitres de vin
Webmanagercenter: Hôtellerie : l’Abou Nawas Tunis racheté par les Libyens
Tunis Hebdo: Tunisie Monétique piraté
Nawaat: Qui Censure Dailymotion En Tunisie ?
AFP:Annulation de la prochaine manifestation en Suède

 

 

Remaniement technico-tactique

Par : Tunisien Tunisien

 

Dans un pays ou les résultats de football sont pratiquement la seule vérité que personne ne peut mettre en doute, le seul qualificatif que l'on pourrait appliquer pour décrire le dernier remaniement "partiel" en Tunisie est qu'il est technico-tactique.

 

D'abord, il ne concerne que des ministères techniques (commerce, santé, tourisme...) et puis il libère certains ministres qui seront certainement appelés a d'autres fonctions. On parle déjà de Montassar Ouaili comme ambassadeur a Washington ou a New York!

 

Ainsi, à défaut de vrais remaniements dignes d'une vraie vie politique, l'on se contente dans notre pays de remaniements partiels, techniques, politiques...et je ne sais quoi d'autre. L'immobilisme total est devenu le label du régime qui n'est même pas capable de prendre une décision concernant l'horaire administratif: résultat, on se retrouve dans une situation ridicule avec la fin de l'horaire d'été, le retour au système de la double séance pendant 12 jours, puis la séance unique pendant Ramadhan et après...allez savoir quelle décision vont-ils prendre alors que le monde entier applique depuis longtemps un horaire administratif moderne et efficace avec les samedi chômés.

 

Ce qui permet aux familles de se résoudre, de faire leurs courses calmement, de partir en weekend et de bien se reposer, étant donné le stress continu dans lequel vit le peuple tunisien (absence de libertés, totalitarisme du régime, cherté de la vie, manque de civisme...).

Les goujateries du tandem SNIPEr Gontara-Bouguerra
 

commentaire de Abdel Wahab Hani
عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.

Une première, la presse gouvernementale communique, mais à sa manière de désinformation et de rapports trop séléctifs pour être crédibles: Une source judiciaire fantôme, un juge d'instruction anonyme, aucun rappel des faits ni des déclarations de l'intéressé, un juge d'instruction qui se borne à écarter la piste politique, sans le dire, et qui focalise sur les réglements de compte rancuniers... alors que les 'Tonton macoutes' et autres 'anges gardiens' du Ministère de l'Intérieur et des services spéciaux surveillent les lieux jour et nuit et gardent à l'oeil, en service continu, l'illustre locataire du local de la grève mythique du 18 octobre...

Le Sniper-directeur de la SNIPE, société gouvernemantale éditrice de "La presse de Tunisie", le dénommé Mohamed Gontara, ex attaché de presse du Ministre de la Propagande Ettabbou Stayyech, ex patron de son imposante Direction de l'Information du Ministère des Affaires Etranges, ne fait pas dans le détail.

La récente nomination, à ses cotés à la tête de l'édition arabophone "Assahafa" de ma même SNIPE, de l'ex communiste et spécialiste du mouvement marxiste "Aafaq-Perspectives", "l'historien" Adeljalil Bouguerra, n'arrange guère les choses.

Ce dernier Bouguerra de service a du puiser dans "l'histoire" des procédés semblables de la "Pravda" et autres organes de désinformation soviétique pour accouhcer de cette trouvaille des "réglements de compte rancuniers" fustigeant l'attitude de la victime "s'obstinant à renacler toute déposition"... Le tandem des SNIPERs Gontara-Bouguerra est capable de toutes les goujateries, même les plus abominables...

AW Hani

-La Presse de Tunisie (gouvernemenatl, dirigé par l'ex attaché de presse du Ministre de la Propagande, héritier du maroquin des déisnformateurs en chef Goujat et Ben Romdhane), 5 sept 2007

Incendie à l’étude de Maître El Ayachi El Hammami

Précisions d’une source judiciaire


Dans le cadre de l’enquête judiciaire en cours au sujet de l’incendie qui s’est déclaré le 31 août 2007 à l’étude de l’avocat El Ayachi El Hammami, le juge d’instruction en charge de l’enquête s’est rendu sur les lieux dès sa saisine et a procédé aux constats in situ qui ont établi l’absence de toute trace d’effraction, au niveau des portes de l’étude.

De son côté, Me El Hammami a déclaré à l’enquêteur qu’il a regagné son étude à 7h50 et qu’il a découvert l’incendie dès qu’il a ouvert la porte principale. Pour les besoins de l’enquête, le juge d’instruction a convoqué Me El Ayachi El Hammami, lundi 3 septembre, en vue de son audition à titre de simple témoin. Ce dernier a, cependant, exigé pour ce faire la présence de certains de ses collègues avocats, s’obstinant à renâcler à toute déposition bien qu’il fût avisé de sa présence en qualité de témoin, et non point en tant qu’accusé, sachant que seul un accusé est autorisé à se faire assister d’un avocat.

L’enquête se poursuit à un rythme accéléré à toutes fins utiles en vue de cerner toutes les circonstances ayant entouré le déclenchement du sinistre.

En effet, le juge d’instruction a procédé à l’audition de certains occupants de l’immeuble en question, ainsi que de voisins directs et ce, pour délimiter la sphère des relations de l’avocat concerné et identifier toutes les personnes pouvant avoir nourri des rancœurs à son encontre, de nature à constituer d’éventuels mobiles pour commettre ces actes.

Précisions de source judiciaire à Tunis

Dans le cadre de l'enquête judiciaire en cours, à propos de l'incendie qui s'était déclenché au bureau de Me. Ayachi Hammami, le 31 août 2007, un juge d'instruction s'était déplacé sur place dès que l'information était parvenue au parquet et il avait faits les constats d'usage qui ont démontré l'absence de traces d'effraction. Me. Hammami a affirmé au juge délégué qu'il était arrivé à huit heures moins dix du matin et qu'il a découvert le feu en ouvrant la porte principale.

Le juge d'instruction a convoqué, le lundi 3 septembre, Me Ayachi Hammami pour l'entendre en tant que témoin. Ce dernier a exigé la présence de quelques avocats pour répondre, bien que le juge d'instruction lui ait signifié que sa présence est en tant que témoin et non en accusé. Seul, un accusé peut se faire assister par un avocat. Par contre, la loi oblige le témoin à faire sa déclaration sans la présence d'un avocat.

Par ailleurs, l'enquête se poursuit activement pour déterminer les causes du déclenchement de cet incendie. Le juge d'instruction a déjà entendu quelques occupants de l'immeuble et il a  circonscrit les éventuelles personnes qui peuvent avoir les clés du bureau.

Une enquête est en cours pour voir aussi ceux qui peuvent avoir un différend avec Me Ayachi Hammami, ce qui peut les pousser à commettre un tel forfait.

(Source : « Le Temps » (Quotidien – Tunis), le 5 septembre 2007)

Secteur viticole

« Heineken » installera en 2008 une nouvelle Brasserie à Grombalia

* Investissement : 27 MDT  * Emplois : 150  * Production : 200.000 hectolitres  par an

Le secteur viticole tunisien a réalisé, au cours des dernières années, un saut qualitatif et quantitatif grâce au développement des méthodes et techniques de production, de transformation, de conditionnement et de commercialisation.

La production des vignobles est estimée, cette année, à 48 mille tonnes de raisins de transformation et 75 mille tonnes de raisins de table, soit en légère hausse compte tenu de l'augmentation des superficies viticoles au Cap Bon, qui s'élèvent à 13.382 hectares .

A Grombalia, terre la plus fertile en la matière et connue pour sa viticulture et ses coopératives viticoles, le coup d'envoi de la saison de la cueillette du raisin a été déjà donné en marge de la 48ème session du festival de la vigne à Grombalia qui se poursuit du 25 août au 6 septembre 2007.

Festival de la vigne à Grombalia (Nabeul)

Ouvert par M. Mohamed Habib Haddad, ministre de l'agriculture et des ressources hydrauliques, le festival propose notamment une foire commerciale et économique, une journée d'étude sur le secteur de la vigne, une journée de réflexion sur l'employabilité des diplômés de l'enseignement supérieur et une journée touristique, outre plusieurs manifestations sportives, culturelles et artistiques.

Le ministre a mis l'accent sur la nécessité de promouvoir les capacités de production, d'améliorer la qualité des produits et de s'orienter davantage vers la garantie du système de tracabilité, l'objectif étant de créer une nouvelle dynamique auprès des marchés exportateurs.

Il a indiqué que le développement des exportations nécessite de faire connaître davantage les produits tunisiens, les qualités qui les distinguent et d'adopter des méthodes modernes au niveau de l'offre et de la commercialisation, en vue d'assurer une valeur ajoutée au produit tunisien et le rendre plus compétitif.

S'agissant du développement de la production, le président de l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (UTAP), M. Mabrouk Bahri, a souligné l'importance de se référer aux cartes agricoles pour identifier les régions les mieux adaptées aux spécificités de la production, de renouveler les anciennes cultures outre l'utilisation de variétés améliorées et de techniques modernes de production.

Heineken investit pour 27 millions de dinars à Grombalia

Le géant néerlandais de la bière Heineken installera à Grombalia une brasserie pour servir le marché local et  emploiera 150  personnes, pour un investissement de 27 millions de dinars (15,5 millions  d'euros), a indiqué l'Agence de presse AFP.

La brasserie sera opérationnelle au cours du deuxième  trimestre 2008 avec une production initiale de 200.000 hectolitres par an, selon la même source.

Producteur de la première marque mondiale de bière commercialisée dans plus de 170 pays, Heineken, qui dispose de 115 brasseries, s'était associé en 2006 au groupe Boujebel, opérant principalement dans l'hôtellerie et l'agroalimentaire, pour racheter 49% du capital  de la société publique tunisienne de production et de distribution des  boissons.

Des médailles pour le vin tunisien

Exporté en vrac, depuis plus de trois décennies, d'une façon anonyme, le secteur a été soutenu par l'Etat en partenariat avec la France et l'Italie à travers la mise en place d'un programme au profit d'un groupement de 1500 viticulteurs, qui produit, conditionne et commercialise deux bouteilles sur trois.

Ce programme, piloté par l'organisme public, l'Union Centrale des Coopératives Viticoles (UCCV), a permis de booster les indicateurs du secteur au double plan qualitatif et quantitatif. Sur le plan qualitatif, le vin tunisien a décroché à Paris, quatre médailles dont deux en or et deux en argent, à l'occasion, de la 12ème édition des Vinalies internationales.

Sur le plan quantitatif, la production a augmenté pour dépasser  350.000 hectolitres de vin par an ainsi que les exportations qui ont dépassé 140 mille hectolitres de vin par an.

A rappeler que le marché de la bière en  Tunisie, qui connaît une grande consommation estimée à environ un million de litres par an, est détenu essentiellement par la société frigorifique et brasserie  de Tunis (SFBT) qui commercialise la bière locale en cannettes et bouteilles.

Aziz ARFAOUI

(Source : « Le Temps » (Quotidien – Tunis), le 5 septembre 2007)


      Hôtellerie : l’Abou Nawas Tunis racheté par les Libyens

Le mystère qui pesait depuis plus de trois mois sur l’identité du vainqueur de l’appel d’offres pour la cession de la part de l’Etat tunisien (59,99%) dans le capital de la Société Tunisienne de Congrès (STC), propriétaire de l’Abou Nawas Tunis, est finalement levé. Et ce sont finalement les Libyens qui l’ont emporté.

En fait, c’est la Libyan Arab Africa Investment Company (LAAICO) qui devient propriétaire, réalisant ainsi son premier investissement en Tunisie et même en Afrique du Nord.

Créée au milieu des années soixante-dix, la LAAICO est présente dans une vingtaine de pays d’Afrique sub-saharienne (Mali, Niger, Tchad, Gambie, Guinée, Burkina Faso, Bénin, Togo, Ghana, Liberia, République centrafricaine, Ethiopie, Gabon, Congo, République Démocratique du Congo, Ouganda, Rwanda, Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud, etc.).

Les investissements de la LAAICO sont concentrés dans les télécommunications (SONITEL, Niger), la métallurgie, l’hôtellerie, l’immobilier et l’industrie.

(Source : « Webmanagercenter.com” (portail économique – Tunis), le  4 septembre 2007 à 06h00)

 


LE SECTEUR VITICOLE EN TUNISIE

15 mille hectares de vignes et 350 mille hectolitres de vin

 

La viticulture en Tunisie remonte à l’Antiquité. Cette tradition toujours perpétuée en a fait, au fil des ans, une composante essentielle du secteur agricole. Avec 15 mille hectares de vignes de cuves et plus de 350 mille hectolitres de vins produits, la branche viticole a son importance dans l’économie du pays.

 

Le secteur viticole tunisien concerne une surface agricole de 18 mille hectares dont 15 mille hectares de vignes de cuves. Les deux-tiers de ces vignes se trouvent dans le gouvenorat de Nabeul. En effet, cette région qui s’étale de Grombalia à Tekelsa, en passant par Korba et Enfidha jusqu’à Kélibia, présente des caractéristiques climatiques idéales quant à la production de vins de qualité. La pluviométrie et l’humidité, deux éléments stabilisateurs, sont pour beaucoup dans la qualité de la production. Les vignes tunisiennes sont, pour la plupart, situées sur des côteaux où la température annuelle moyenne ne dépasse jamais les 20°C avec des précipitations idéales (entre 250 et 500 millimètres par an).

 

La saison s’annonce bien 

Toutefois, la production de vin de cuve est passée de 416 mille hectolitres en 1999 à 300 mille hectolitres en 2005. En 2006, elle s’est située entre 350 mille hectolitres jusqu’à 420 mille hectolitres.

La saison actuelle s’annonce un peu moins bonne. Certaines régions phares comme Grombalia ont vu leur production baisser jusqu’à 30% à cause notamment des changements climatiques et des hausses de température.

 

L’Union centrale des coopératives viticoles, qui produit les deux-tiers (67%) de la production nationale et réalise jusqu’à 80% des parts de marché (premier exportateur de vin tunisien) est consciente de ce phénomène d’autant plus qu’elle a la «responsabilité» de 10 mille hectares de vignobles pour une production de 20 millions de cols.

 

Les deux tiers des vignes à l’UCCV

 

L’UCCV possède les deux-tiers des vignes en Tunisie, et plus de 1500 viticulteurs y sont adhérents.

Mais le secteur viticole ce sont également plus de 30 mille emplois directs et indirects et des exportations annuelles dépassant les 100 mille hectolitres.

C’est dire combien ce secteur est devenu incontournable.

 

M.C

 

(Source : « Tunis Hebdo » (Hebdomadaire – Tunis), le 3 septembre 2007)


Tunisie Monétique piraté

 Le site de Tunisie Monétique (www.clictopay.com.tn) s’est fait pirater. Il diffusait une page "défigurée" revendiquant un soutien à l’armée du libérateur turc Atatürk !

L’incident est survenu du dimanche 26 soir au lundi 27 matin. Durant toute cette période, le site compromis affichait une page indiquant des données sur le groupe des pirates, ainsi que des messages : "HAKCED BY VASILI, TURKISH BY HACKER, 30 AGUSTOS ZAFER BAYRAMINIZI KUTLARIM", rappelant que le 30 août est la fête de la victoire (Zafer Bayrami), des forces turques sur les armées grecques en 1922.

Après l’attaque, le site affichait le nom et le symbole de mambo avec le message "This site is down for maintenance. Please check back again soon." Autrement dit, le site de Tunisie Monétique a été mis hors connexion.

Mambo est un système de gestion de contenu. Son installation, sa configuration et son administration peuvent être effectuées par des personnes qui ne maîtrisent aucun langage informatique. Mambo est développé par une organisation sans but lucratif, sa popularité est à l’image de la communauté qui orbite autour. Malheureusement, sa popularité est aussi sa faiblesse !

L’agression, signée par "VASILI", est de type WDA (web defacement attack ou "défacement" de site web). Cette menace exploite une vulnérabilité permettant d'accéder au contenu d'un site web. Elle résulte de l'altération des pages d'un site web en supprimant tout ou une partie du contenu par un autre contenu spécifique.

En l'occurrence, le piratage du site de Tunisie Monétique était certainement dû à une faille dans le serveur web. Les hackers ont pénétré le site web et ont pu y installer des images sur la page principale du site.

L’information n’a pu échapper aux internautes avertis, des blogs tunisiens comme pinklemonblog, tuniblogs et xklee.wordpress ont suivi l’affaire de près. Les commentaires lus dans ces blogs critiquent la fiabilité du site de Tunisie Monétique, dont voici quelques passages :

-" c’est une honte pour cet organisme"

-"j'utilise ma carte visa pour payer les facture du STEG, SONEDE et Tunisiana j'espère qu'on n'a pas volé les numéros des cartes VISA!!!! L’incompétence me révolte!!"

-"Un site pareil fait avec mambo (???). J’espère qu’ils rétabliront la situation. Coup dur pour Monétique Tunisie"

Contacté sur le sujet, un responsable de Tunisie Monétique nous a appris que le système du Serveur de Paiement Sécurisé (SPS) est indépendant du serveur d’hébergement du site clictopay.com.tn. Et il nous a assurés que la base des données des cartes bancaires n’a pas subi d’attaques de la part des pirates. Par ailleurs, le site de Tunisie Monétique serait remis en ligne dès le début de la semaine prochaine sous une autre version.

Comme ce fut le cas pour les attaques sur plusieurs sites tunisiens, les pirates ne choisissent pas leurs cibles mais, bien au contraire, ils envoient un robot qui effectue un balayage massif sur plusieurs sites web afin de détecter une faille leur permettant, ultérieurement, d’afficher leur slogan. L’enjeu est la renommée des pirates et le record du nombre de sites piratés.

D’ailleurs selon zone-h.com et turk-h.org, "VASILI" sont des enfants de chœurs devant des groupes comme U-H-T, 1923turk…

 

W.B.Y

 

Commentaire du site CliCtopay publié le 05/Sep/2007

 

En réponse à l’article paru dans Tunis Hebdo du 03 septembre 2007, sous le titre : «Tunisie Monétique Piraté », nous aimerions apporter certaines précisions édifiantes aux lecteurs :

 

Le site Clictopay : est un site informatif et ne comporte que des informations statiques sur Monétique-Tunisie et la Monétique en Tunisie ; il est isolé du réseau d’exploitation de Monétique-Tunisie.

 

Il mérite de signaler que Clictopay n’est pas un outil pour effectuer les paiements, comme certains peuvent le comprendre ou l’interpréter à partir des informations rapportées dans l’article paru dans Tunis Hebdo (page 13) du 03 septembre 2007, car pour effectuer le paiement par carte bancaire à partir d’un site marchand (SONEDE , STEG,…), l’internaute effectue son opération d’achat sur la page web du commerçant et ce n’est seulement que lors du paiement qu’il est redirigé vers la page de paiement SPS, qui est sécurisée et qui n’a nullement de lien avec Clictopay .

 

 

En effet, la plateforme de Paiement sur Internet SPS a été déjà validée par Visa et MasterCard depuis 2005, pour les paiements sécurisés, et dotée du dernier protocole 3D Secure qui garantit d’une façon irrévocable les paiements électroniques via Internet (Verified By Visa et Mastercard Secure Code).

Cette validation a été approuvée par la société One-Sec agréée par Visa et MasterCard en effectuant des audits en conformité avec la norme, PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard).

 

 

Par ailleurs, nous signalons qu’une nouvelle version du site Clictopay sera mise en ligne incessamment comportant plus d’informations sur le paiement sécurisé via Internet (SPS).

 

Eu égard à ce qui précède, nous pensons qu’il y a eu plus de peur que de mal !!

 

Pour plus d’informations sur le paiement via Internet et la Monétique en général, veuillez accéderr à notre site institutionnel www.clictopay.com.tn

 

 

khaled FRADI

عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.

 

(Source : « Tunis Hebdo » (Hebdomadaire – Tunis), le 3 septembre 2007)

 

Qui Censure Dailymotion En Tunisie ?

Post rédigé avec la précieuse collaboration d'Astrubal

"C'est la fin pour nous Tunisiens de ce service de partage de vidéos en ligne, le célèbre

dailymotion.com est censuré en Tunisie". C'est en ces termes que le blog Escalier 7 a lancé, hier 3 septembre 2007, l'alerte concernant le blocage du site Dailymotion en Tunisie. Information confirmée un peu plus tard par Mahmoud sur son blog qui a affiché pour accompagner son post le logo de la dernière compagne pour débloquer Dailymotion en Tunisie. Campagne qui a été menée par un groupe de blogueurs tunisiens suite au premier blocage du site survenu entre le 1er et le 9 avril 2007. L'information a ensuite été vérifiée et publiée par Sami sur le site de Global Voices Advocacy.

En effet, comme l'a expliqué
Nart Villeneuve dans son article intitulé « Tunisia, SmartFilter & DailyMotion », (voir le résumé en français), si le site Dailymotion a été inaccessible en Tunisie, c'est parce qu'il a été catalogué Pornographique par SmartFiltr. Cette catégorie étant interdite en Tunisie, le site a donc été automatiquement bloqué. Cet incident avait alors démontré comment une décision prise par une entreprise privée de filtrage peut affecter l'utilisation d'Internet dans tout le pays. Alors que, et contrairement à la prudence qui avait accompagné le premier blocage, la blogosphère n'hésite pas cette fois-ci à parler ouvertement de censure délibérée. Reste alors à démontrer si ce blocage est dû à une intervention de SamrtFilter ou à une volonté de blocage délibéré par la police tunisienne du net ?

Pour la première question, la réponse se trouve sur le site de
Secure Computing dans la rubrique SmartFilterWhere où il est possible de vérifier en temps réel la catégorie dans laquelle se trouve un lien donné. Pour les 3 bases de données du logiciel SmartFilter, dailymotion est respectivement catalogué « Streaming Media, Media Sharing », « Personal Pages, Streaming Media » et « Personal, MP3 Sites ». Ces résultats écartent d'emblé la piste d'un blocage automatique dû à l'indexation de dailymotion dans une catégorie censurée en Tunisie comme c'était le cas pour le premier blocage du site le mois d'avril dernier. On peut également écarter l'hypothèse selon laquelle l'ATI aurait rajouté à ses catégories interdites celles dans lesquelles se trouve dailymotion aujourd'hui, puisque cela revient à bloquer tous les sites de partage ainsi que les sites personnels tels les blogs. Or, les sites de partage de vidéos comme YouTube et Google Vidéo qui se trouvent d'ailleurs dans la même catégorie que Dailymotion, sont accessibles normalement de la Tunisie. Et à part les blogs et sites déjà censurés, aucun autre cas de censure n'a été constaté suite au blocage de Dailymotion.

Impression d'écran - Classification de dailymotion par Smartfilter. Serveurs mis à jour le 03/09/07

L'hypothèse d'un blocage automatique dû à un changement de catégorie sur SmartFilter étant écartée, c'est en Tunisie qu'il faudra donc chercher la réponse. Pour cela, l'aide de l'application 403 Access Denied Checker, va s'avérer d'une grande utilité. Avec l'aide d'un ami en Tunisie (que je remercie infiniment), un test a été lancé aujourd'hui 04 septembre à 02h06, dont les résultats sont sans appel. En effet, la réponse à la requête pour le site Dailymotion est un « 403 accès refusé » alors que la requête faite au même moment par le navigateur affiche le fameux « 404 page introuvable » !

 

Impression d'écran - Résultat du 403 Access Denied Checker pour le fournisseur d'accès TopNet. Test effectué le 04/09/07 à 02h06 en Tunisie.

Pour aller encore plus loin dans la démonstration, j'ai communiqué les résultats de ce test à Astrubal, le concepteur du Checker pour qu'il effectue le même test (une dizaine de minutes plus tard) avec la même liste, mais cette fois-ci de France. Le résultat est encore une fois sans appel : Tous les sites qui affichaient le fameux « 403 » affichent désormais le message « 200 », signe que les sites sont bien disponibles et ne connaissent aucun problème d'ordre technique. D'ailleurs, la vidéo suivante montre d'une manière plus que convaincante le passage de tous les sites au vert une fois le test effectué en France.

Après avoir chargé le test de TopNet effectué à Tunis (ou l'en voit les blocages en rouge),
un nouveau test est lancé à partir de France. Le résultat est éloquent.
Test et vidéo effectués par
Astrubal

En se basant sur ces deux tests, on peut affirmer sans risque que le blocage de Dailymotion est bel et bien un acte de censure délibérée. Mais à la question "qui est à l'origine de cette censure, où plutôt qui « gère » ces censures?", la réponses précise demeure à trouver. En effet, même si le test effectué démontre que TopNet, fournisseur de la connexion (qui a servi audit test) bloque l'accès au site Dailymotion, on ne peut pas affirmer si cela est dû à une intervention faite par ses propres services ou si cette censure a été décidée par l'ATI. En effet, cette dernière qui joue aussi le rôle d'un fournisseur d'accès aux particuliers, fourni surtout les "tuyaux" utilisés par les différents FAI tunisiens.

Le blocage des sites s'effectue donc vraisemblablement, au moins, à deux niveaux :

- Au niveau des fournisseurs d'accès, chaque FAI a la possibilité de filtrer le trafic selon les directives qu'il reçoit ou l'excès de zèle dont il fait preuve.

- Au niveau de l'ATI, le trafic des ISP passant par son infrastructure pour le routage extérieur, celle-ci a la possibilité également de bloquer des sites sur l'ensemble du territoire Tunisien.

Le premier cas de censure de dailymotion avait permis de constater que le site a été disponible chez le fournisseur
Exabyte alors que pour TopNet il était encore censuré; ce qui pouvait d'ailleurs laisser croire que les différents FAI utilisent directement les services de SmartFilter.

La solution qui est à notre portée pour savoir qui fait quoi dans cette affaire, consisterait à faire des tests avec le « 403 checker » pour le maximum (l'idéal tous) de FAI en Tunisie. Rien de plus simple que de lancer cette application, très facile à utiliser et respectueuse de l'anonymat de ceux qui l'utilisent, pour récolter le maximum d'information sur ces pratiques et arriver in fine à décortiquer les mécanismes de la censure en Tunisie. Vous pouvez donc télécharger
ici la dernière version du Checker et faire le test vous-même. Vous trouverez sur ce lien* comment faire pour l'utiliser, bien que cela ne soit pas vraiment nécessaire tellement l'utilisation de cet outil est intuitive. Vous pouvez ensuite faire remonter l'information en envoyant le résultat à l'adresse suivante : عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته. ou en le publiant sur votre blog ou site personnel.

Bien que les méthodes de censure en Tunisie ne dupent plus personne, il reste tous de même à démontrer la responsabilité de chacun des acteurs du secteur de l'Internet en Tunisie. Que ce soit les FAI privés, l'agence gouvernementale ATI ou les services de la police de l'Internet. Pour cela, l'implication des utilisateurs de cet outil est indispensable. C'est seulement en montrant clairement que la volonté des censeurs de banaliser ces pratiques ne marchent pas sur les internautes tunisiens qu'on arrivera peut être à faire reculer ces pratiques indignent de notre pays. Il ne s'agit pas ici de solidarité entre blogueurs ou de mouvements organisés dans ce sens mais tout simplement, pour chacun d'entre nous, de défendre son outil qui (et je pense, qu'on sera tous d'accord là-dessus) est indispensable pour nous tous. Alors internautes tunisiens, tous à vos Checker !

PS:

Pour visualiser le résultat de ce test sur votre Checker ou faire le test vous même avec cette liste vous pouvez télécharger
ici le fichier XML

Si vous ne voulez pas faire le test complet et se contenter de vérifier seulement l'adresse de dailymotion,
téléchargez ce fichier et mettez le à la place du fichier Url_to_check déjà existant

Si vous n'arrivez pas à accéder à la page de téléchargement du 403 Access Denied Checker vous pouvez le télécharger ici :

-
Version pour Windows 98/XP
-
Version pour Mac OS X
-
Version pour Linux

Pour télécharger les fichiers clique droit => enregistrez-sous

Pour envoyer vos fichiers ou pour de plus amples informations : عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.

* ce manuel a été réalisé pour la première version du Checker. pour les dernières versions l'utilisation est encore plus simplifiée.

(Source : le site Nawaat.org, le 4 septembre 2007)

Lien : http://www.nawaat.org/portail/news_dernieres_nouvelles.php3?postid=42619&react=1&tpcref=14803

 


Extraits du rapport annuel 1998-1999 du « Collectif 95 Maghreb Egalité » intitulé :
 « Les Maghrébines entre violences symboliques et violences physiques: Algérie, Maroc, Tunisie »

Ce rapport a été élaboré sous la coordination de: Cherifati Doria [Algérie], Horchani Malika [Tunisie], Rhiwi Leila [Maroc] avec l'appui de la Fondation Friedrich Ebert.

Violations des droits des femmes en Tunisie et violences dans le travail

I. Introduction

II. Contexte général

III. De l'égalité des principes aux pratiques discriminatoires et à la violence

1. De l'égalité des principes
1.1. Les conventions internationales: adhésion et réserves
1.2. Le code du travail: les femmes et les enfants à part
2. Aux pratiques discriminatoires
2.1. La position des femmes dans le monde du travail
2.2. La reproduction des inégalités : un marché du travail plus exigeant pour les femmes

IV. Vécu des travailleuses: contròle social, exploitation et violence physique

1. Contrôle social
2. Surcharge, pénibilité, double journée de travail
3. Vulnérabilité des travailleuses: victimes de premiers rangs
4. Défaillance de la protection et abus dans l'exploitation
5. Pénalisées pour leur fonction de reproduction
6. Le harcèlement sexuel

V.

La responsabilité des institutions

VI.

Les réponses de la société civile

VII.

Conclusions

 

Lien :

http://www.retelilith.it/ee/host/maghreb/htm/magh.htm

 


AFP, le 5 septembre 2007 à 14h39

Caricature de Mahomet:

Annulation de la prochaine manifestation en Suède

STOCKHOLM - La communauté musulmane d'Örebro en Suède a décidé d'arrêter ses manifestations destinées à protester contre la publication dans un journal suédois d'une caricature du prophète Mahomet, estimant que la crise était en passe d'être réglée, a annoncé mercredi un de ses responsables.

"Nous avons annulé la manifestation qui était prévue vendredi. Il n'y a plus de raison de manifester. Le dialogue est bon. Les discussions organisées hier par le Premier ministre sont un très bon pas", a déclaré à l'AFP le dirigeant du centre culturel musulman Jamal Lamhamdi, qui avait organisé deux manifestations.

"J'espère que la crise est désormais terminée", a-t-il ajouté, soulignant que toutes les parties s'étaient impliquées pour désamorcer la crise et éviter une rupture du dialogue.

M. Lamhamdi a également souligné que la Suède avait su ne pas reproduire la même erreur qu'au Danemark, où la publication dans la presse de caricatures de Mahomet avait provoqué il y a plus d'un an une crise sans précédent dans le monde musulman.

"Depuis le début de cette crise, c'est très différent. Nous connaissons la Suède, nous sommes impliqués dans la société suédoise et nous ne voulons pas de problèmes à l'avenir avec les Suédois", a-t-il insisté.

"C'est un problème intérieur. Nous ne voulons pas que les musulmans du monde entier soient impliqués", a encore dit M. Lamhamdi.

De son côté, Ulf Johansson, rédacteur en chef de Nerikes Allehanda journal local d'Örebro (à l'ouest de Stockholm) qui a publié cette caricature, a indiqué qu'il n'allait pas publier d'excuses.

"Je pense toujours que publier cette caricature était une bonne décision. Oui je suis désolé que nous ayons offensé certains de nos lecteurs mais nous n'allons pas publier d'excuses pour avoir publié cette caricature", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le rédacteur en chef a en outre souligné qu'il avait usé de son droit de publication de même que les musulmans celui de manifester dans un pays démocratique. Il s'est félicité de la poursuite du dialogue.

M. Johansson a relevé que la caricature n'avait pas été publiée sur internet car l'idée était de faire réagir les Suédois de la région.

"Nous l'avons publiée localement, aussi suis-je un peu surpris que cela puisse offenser qui que ce soit en Iran ou au Pakistan", a-t-il encore dit.

Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt a réuni mardi à Stockholm des représentants d'organisations musulmanes suédoises afin de mettre fin à la crise grandissante.

"Je regrette si des personnes l'ont mal pris ou ont été offensées. Personnellement, je n'agirais jamais intentionnellement d'une façon qui puisse être perçue par d'autres religions comme provocante ou insultante", a-t-il déclaré.

Mais la société suédoise est fondée sur la croyance selon laquelle "il n'appartient pas aux hommes politiques de juger de la liberté de la presse et d'expression, qui constitue une partie inaliénable de notre pays et de notre démocratie", a-t-il souligné.

La publication le 18 août dans le Nerikes Allehanda d'un dessin représentant le prophète avec un corps de chien a déclenché une polémique dans des pays musulmans.

L'Egypte, l'Iran, le Pakistan, la Jordanie, l'Organisation de la conférence islamique (OCI) ainsi que des responsables religieux en Afghanistan ont condamné la publication de la dernière caricature.

AFP

 


 

Home - Accueil - الرئيسية