الإثنين, 30 تشرين2/نوفمبر -0001 00:00

02Out09f

Home - Accueil

في كل يوم، نساهم بجهدنا في تقديم إعلام أفضل وأرقى عن بلدنا، تونس
Un effort quotidien pour une information de qualité sur notre pays, la Tunisie.
Everyday, we contribute to a better information about our country, Tunisia

TUNISNEWS
9 ème année, N° 3358 du 02.08.2009
 archives : www.tunisnews.net  
Maître Barbara Manara: URGENT : Arrêtez immédiatement l'expulsion d'Ali Toumi en Tunisie!
AFP: Un homme expulsé vers la Tunisie malgré la décision de la Cour européenne
Liberté et Equité: Séparez le docteur Sadok Chourou des détenus de droit commun
Liberté et Equité: Levée du blocus sécuritaire du domicile du journaliste Abdallah Zouari
Liberté et Equité: Grève des prisonniers d’opinion Mohammed Abdellaoui et Hamdi Zarrouk
AISPP: Arrestations à Menzel Jmil sous couvert d’antiterrorisme … qui peut y croire ?
Essabil On Line: Le docteur Ahmed Eleuch, ancien réfugié politique, arrêté lors de son retour en Tunisie
AFP: La Tunisie va engranger une récolte record de céréales
AFP: Rencontre prévue entre le Maroc et le Front Polisario
AFP: 2 soldats de l'Otan tués en Afghanistan

URGENT : Arrêtez immédiatement l'expulsion d'Ali Toumi en Tunisie!
Je lance à travers les médias internationaux un appel urgent à M. Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe d'intervenir à nouveau auprès des autorités italiennes pour arrêter l'expulsion d'Ali Toumi

Ali Toumi, Tunisien, condamné en Italie pour appartenance à association « terroriste » vient d'être transféré à la Préfecture de Rome pour identification avant d'être embarqué très probablement sur le vol TU853 de 19.15h à destination de Tunis.
La Garde Nationale tunisienne a informé hier le père de Ali Toumi que celui-ci arriverait à Tunis aujourd'hui dimanche et elle lui a demandé de rester tranquille.
Hier quand Ali Toumi, marié à une Italienne et père de trois enfants en bas âge, a su qu'il allait être emmené, il a réussi à monter sur le toît du centre où il est détenu à Crotone et a menacé de se suicider si on le forçait à l'expulsion. A 5.30h ce matin, il s'est rendu aux forces de l'ordre après que les autorités italiennes lui eurent promis de ne pas l'expulser, mais ils l'ont emmené à la Préfecture de Rome avant son embarquement qui est maintenant imminent.
La Cour européenne est internvenue à trois reprises les 18, 19 mai 09, et le 24 juillet 09 auprès de l'Italie pour empêcher l'expulsion, mais finalement, le Ministre de l'Intérieur en a décidé autrement.
A l'heure actuelle il est encore temps d'agir pour empêcher l'expulsion d'Ali Toumi qui est attendu par la police tunisienne pour être interrogé par le Ministère de l'Intérieur tunisien et on craint qu'il soit torturé.
J'appelle les ONG et les hommes politiques à sauver Ali Toumi en exigeant du Ministre de l'Intérieur italien l'arrêt immédiat de son expulsion et le respect de la décision de la Cour européenne.
Avocate de Ali Toumi
Maître Barbara Manara, +393381340029
Milano, le Dimanche 2 août 2009, 17.45h

Un homme expulsé vers la Tunisie malgré la décision de la Cour européenne

Ali Toumi, un Tunisien qui a purgé sa peine de six ans de prison pour appartenance à une association terroriste, devrait être expulsé vers la Tunisie, en dépit d'une décision de la Cour européenne de Justice. Il craint d'y être torturé.
Un Tunisien condamné en Italie en 2003 pour appartenance à une association terroriste doit être expulsé dimanche soir vers la Tunisie, en dépit d'une décision de la Cour européenne de Justice du 24 juillet suspendant son extradition, a indiqué à l'AFP son avocate.
Marié à une Italienne et père de trois enfants, Ali Toumi refuse d'être extradé par peur d'être soumis à la torture en Tunisie et a sollicité un permis de séjour en Italie pour motifs humanitaires, a précisé Me Barbara Manama.
La Cour européenne a, à trois reprises, demandé aux autorités italiennes de ne pas procéder à l'expulsion de Ali Toumi avant de se prononcer sur sa demande d'asile.
Appel aux autorités italiennes

Le Tunisien a été condamné à six ans de prison pour avoir tenté de recruter des volontaires pour l'Irak. Il a purgé sa peine et a été placé dans un centre de rétention à Crotone (sud) en attente de son expulsion depuis le 18 mai dernier.
Selon le Collectif tunisien contre la torture en Tunisie, Ali Toumi est monté samedi sur le toit du centre où on venait lui signifier son expulsion et a menacé de se jeter dans le vide. Il n'est redescendu du toit qu'après avoir reçu la promesse de ne pas être extradé, avant d'être conduit dimanche à l'aéroport de Rome.
Le président du Collectif, Mondher Sfar, a lancé dimanche soir un appel à Terry Davis, Secrétaire général du Conseil de l'Europe, pour qu'il intervienne auprès des autorités italiennes et obtienne un sursis à l'ordre d'expulsion.
(Source AFP)

Liberté pour tous les prisonniers politiques
Liberté et Equité
33 rue Mokhtar Atya
1001 Tunis
Tel/fax : 71 340 860
Adresse électronique : عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.
 
Tunis, le 30 juillet 2009
 
Séparez le docteur Sadok Chourou des détenus de droit commun
 
Madame Emna Najjar, épouse du prisonnier des deux décennies, le docteur Sadok Chourou, actuellement incarcéré à la prison de Nadhor, nous a déclaré à l’issue de la visite qu’elle a rendu à son mari mardi 28 juillet 2009 que son mari était en butte à des mauvais traitements et un harcèlement planifié par l’administration de la prison. Cette dernière ne s’est pas contentée de mettre le docteur Sadok Chourou à l’isolement, elle a placé dans les cellules voisines des prisonniers de droit commun dont la tache quotidienne est de l’importuner et de le harceler, de blasphémer, de s’exprimer  à voix haute par des propos vulgaires, des insultes. Madame Najjar nous adit aussi que son mari avait refusé le couffin car à chaque fois qu’il a donné à l’administration les restes de nourriture pour les mettre au réfrigérateur de la prison, il a remarqué que la nourriture avait été abîmée, n’était pas propre et la rendait dangereuse pour la santé. L’administration de la prison de Nadhor avait refusé de permettre à Sadok Chourou de s’équiper d’une glacière où conserver les aliments au plus fort de la canicule.
[…]
Pour le bureau exécutif de l’Organisation
Le Président
Maître Mohammed Nouri
(traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)

 
Liberté pour tous les prisonniers politiques
Liberté et Equité
33 rue Mokhtar Atya
1001 Tunis
Tel/fax : 71 340 860
Adresse électronique : عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.
Tunis, le 2 août 2009
Information urgente
 
Levée du blocus sécuritaire du domicile du journaliste Abdallah Zouari
Fin de la surveillance et du contrôle rapproché de ses déplacements

 Aujourd’hui dimanche 2 août 2009, le blocus sécuritaire du domicile du journaliste exilé dans son propre pays a été levé tout comme ont pris fin la surveillance et le contrôle rapproché de ses déplacements. Monsieur Zouari a rendu visite à ses proches et ses amis à Zarzis sans la moindre présence d’agents de la police politique.
Liberté et Equité félicite monsieur Abdallah Zouari pour ce développement positif dans son dossier et appelle le pouvoir à lui permettre de rejoindre sa famille qui vit à Tunis, à tourner la page du passé en libérant tous les prisonniers politiques et les prisonniers d’opinion et a restituer aux prisonniers libérés leurs droits civiques et politiques.
Pour le bureau exécutif de l’Organisation
Le Président
Maître Mohammed Nouri
(traduction ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)

Liberté pour tous les prisonniers politiques
Liberté et Equité
33 rue Mokhtar Atya
1001 Tunis
Tel/fax : 71 340 860
Adresse électronique : عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.
Tunis, le 30 juillet 2009
Nouvelles des libertés en Tunisie
[…]

3) Grève des prisonniers d’opinion Mohammed Abdellaoui et Hamdi Zarrouk
Les prisonniers d’opinion Mohammed Abdellaoui et Hamdi Zarrouk, (originaires de Sousse), incarcérés à la prison de Monastir, poursuivent leur grève de la faim pour le onzième jour d’affilée. Ils réclament leur libération et protestent contre les mauvais traitements qui leur sont infligés par l’administration et les agents de la prison précitée.
Pour le bureau exécutif de l’Organisation
Le Président
Maître Mohammed Nouri
 
(traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)

Liberté pour tous les prisonniers politiques
Liberté pour le docteur Sadok Chourou
Association Internationale de Soutien aux Prisonniers Politiques
43 rue Eldjazira, Tunis
E-mail : عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.
Tunis, le 31 juillet 2009
 
Arrestations à Menzel Jmil sous couvert d’antiterrorisme … qui peut y croire ?

[…]
Parmi les jeunes arrêtés lors de la nouvelle campagne sécuritaire à Menzel Jmil :
Fethi Labayyed, Etudiant en français à Zaghouan, détenu depuis mardi 28 juillet 2009
Rafik Lafi, étudiant à l’institut supérieur de pêche maritime, branche réfrigération, arrêté depuis mercredi 22 juillet 2009
Slim Terras, étudiant à la faculté de sciences de Bizerte, branche maths-physiques, arrêté jeudi 30 juillet 2009
Marouane Bachtabji, branche hydraulique à Majaz El Bab, arrêté jeudi 30 juillet 2009
Mouadh Cheikhali, étudiant, arrêté vendredi 31 juillet 2009
Mehdi Dagghar, étudiant, arrêté vendredi 31 juillet 2009
 
[…]
La commission de suivi des prisonniers politiques libérés
(traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)

Le docteur Ahmed Eleuch, ancien réfugié politique, arrêté lors de son retour en Tunisie aujourd’hui
 
Essabil On Line, Tunis
Une source crédible a affirmé à Essabil On Line que le docteur Ahmed Eleuch, ancien réfugié politique en France, avait été arrêté lors de son retour en Tunisie le matin du jeudi 30 juillet 2009. Selon cette source, Eleuch aurait reçu des garanties avant son retour au pays.
Il serait, toujours selon cette source, écroué à la prison de Mornaguia dans la banlieue de la capitale tunisienne à la suite de jugements prononcés contre lui par contumace, ce qui lui permettra d’après la loi d’y faire opposition devant le tribunal.[…]
Brahim Nouar, Suisse
Source : Essabil On Line, 30 juillet 2009
(traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)

La Tunisie va engranger une récolte record de céréales

AFP 02.08.09 | 12h20

Annoncée par une saison bien arrosée, la récolte céréalière de la Tunisie devrait établir un record de 25 millions de quintaux pour 1,3 million d'hectares ensemencés selon des estimations officielles, les chiffres définitifs devant être publiés ultérieurement. La production de céréales s'était limitée à moins de 12 millions de quintaux l'an dernier, contre une moyenne de 18 millions ces dernières années pour un pays de 163.000 km2, arides pour près de la moitié. Pour la campagne qui touche à sa fin, la Tunisie table sur des résultats exceptionnels qui lui permettraient de juguler les effets pervers de la crise économique ayant induit une révision à la baisse du taux de croissance du PIB. Ce taux devrait atteindre 3,2% au lieu de 6,1% prévu en 2009, selon un rapport régional du FMI. La Tunisie et le Maroc pourraient tirer leur épingle du jeu grâce à des campagnes agricoles "exceptionnelles", avait prédit Amor Tahari présentant ce rapport en juin à Tunis. Les résultats de la campagne céréalière sont d'autant plus attendus qu'ils affectent les équilibres globaux du budget de l'Etat. La flambée des prix des céréales dans le monde a alourdi cette année à 900 millions de dinars (480 M EUR) l'enveloppe allouée à la compensation des produits alimentaires de base en Tunisie: semoule de couscous, pâtes et farines de pain. On table sur le stockage de huit millions de quintaux de blé et de trois millions de quintaux d'orge et de triticale, le total des stocks constituant près de 40% de la production, le reste étant directement utilisée par les cultivateurs. Retardataires, les grands producteurs du nord-ouest fertile poursuivent moisson et battage en août, quitte à se priver d'une prime d'encouragement à la production accordée par l'Etat jusqu'au 31 juillet. Des records en matière de ratios de production ont été enregistrés dans cette région avec 90 quintaux à l'hectare de blé dur et 95 quintaux à l'hectare de blé tendre. Même exceptionnelle, la récolte céréalière en cours ne couvrirait que 65% de la consommation locale estimée à 27 millions de quintaux/an et la Tunisie continuera à importer des céréales. Des commandes ont été passées pour 92.000 tonnes de blé tendre, d'autres devraient suivre pour le blé dur et l'orge. Le gouvernement a récemment libéralisé les importations de blé fourrager et d'orge mais contrôle encore les achats de blé tendre et dur par des appels d'offres internationaux. Basée sur les céréales, l'huile d'olive, les agrumes et les dattes, l'agriculture absorbe 7% des dépenses publiques en Tunisie et contribue pour 11% à la croissance du PIB. Le secteur représente 9% des exportations de biens et emploie 22% de la population active dans ce pays de 10 millions d'habitants dont un tiers de ruraux.

Rencontre prévue entre le Maroc et le Front Polisario
 
01/08/2009  | AFP |
La première rencontre informelle entre le Maroc et le Front Polisario sur la question du Sahara occidental est prévue à partir du 9 août en Autriche, a indiqué samedi à Tanger (Maroc) le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.
Le Polisario a par ailleurs accusé samedi Rabat de "saper" les efforts de l'ONU pour régler le conflit du Sahara occidental, réagissant à un discours du roi du Maroc qui a réitéré l'"attachement (du Maroc) à l'initiative d'autonomie" proposée pour ce territoire.
"Le Maroc sape les efforts déployés par le secrétaire général de l'ONU et son envoyé personnel, Christopher Ross, et ferme la porte à toute solution du conflit qui l'oppose au peuple sahraoui", a affirmé un responsable du Polisario Abdelkader Taleb Omar.
Le nouveau tour de négociations entre le Maroc et le Front Polisario qui se tiendra entre les deux parties à Vienne "à partir du 9 août prochain" a été évoqué samedi à Tanger (nord) lors d'une rencontre maroco-espagnole", a déclaré M. Moratinos au terme d'une séance de travail avec son homologue marocain, Taieb Fassi Fihri.
Le ministre espagnol a effectué vendredi et samedi une visite de travail de 24 heures à Tanger, axée également sur le renforcement de la coopération entre son pays et le Maroc, notamment en matière politique et économique.
Soutien de l'Espagne
C'est la première fois que la date et le lieu de la rencontre informelle entre le Maroc et le Polisario en Autriche sont annoncés depuis le royaume.
Un représentant algérien devrait en outre participer à la rencontre informelle de Vienne, a indiqué une source à Tanger.
L'émissaire des Nations Unies pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, s'etait déclaré lors de sa dernière visite dans la région "optimiste" quant à l'organisation d'une "première rencontre informelle" entre le Maroc et le Front Polisario pour discuter de l'avenir de ce territoire.
"L'Espagne soutient cette démarche (rencontre informelle, ndlr) et souhaite des progrès" dans le dialogue entre les deux parties, a déclaré à la presse le chef de la diplomatie espagnole au terme de son séjour à Tanger. Il a également émis l'espoir que les relations entre le Maroc et l'Algérie "s'améliorent davantage".
"L'Espagne encourage l'amélioration des rapports maroco-algériens, c'est dans l'intérêt des deux pays", a-t-il souligné.
 Un Maghreb uni
Taieb Fassi Fihri a souhaité la fin du conflit du Sahara occidental, indiquant que son pays oeuvre pour une "solution pacifique et politique" en faveur du "Sahara marocain". "Nous aspirons à un Maghreb uni et intégré", a-t-il estimé.
Quatre séries de négociations officielles ont déjà eu lieu à Manhasset (New-York) entre le Maroc et le Polisario et n'ont pas permis de rapprocher les points de vue et aboutir sur un compromis.
Le Maroc propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté pour mettre fin au conflit du Sahara occidental alors que le Front Polisario, soutenu par l'Algérie, réclame l'indépendance de cette ancienne colonie espagnole que Rabat a occupé après le retrait espagnol et administré depuis 1975.
2009-08-02/ AFP

 
2 soldats de l'Otan tués en Afghanistan

02/08/2009
Deux soldats de l'Otan, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont été tués hier  dans le sud de l'Afghanistan, lorsque leurs véhicules ont explosé sur des bombes artisanales, a annoncé dimanche l'Otan dans un communiqué. L'Otan avait déjà annoncé le même jour la mort de quatre de ses militaires, un Français et trois Américains.
Ces six morts en une seule journée surviennent alors que les pertes étrangères en Afghanistan, avec 75 morts, ont atteint au mois de juillet un record absolu depuis la chute des talibans fin 2001, lorsqu'ils avaient été chassés du pouvoir par une coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Plus de 100.000 soldats étrangers sont déployés en Afghanistan dans deux forces internationales, l'Isaf (la Force internationale d'assistance à la sécurité, qui dirige les troupes de l'Otan) et l'OEF (Operation Enduring Freedom, sous commandement américain). Depuis le début de l'été, les troupes étrangères ont intensifié leurs opérations contre les bastions d'insurgés, en particulier dans le sud et l'est du pays, en prévision des élections présidentielle et provinciales du 20 août prochain, tandis que les insurgés ont augmenté la fréquence de leurs attaques.

Cette flambée de violences, qui atteignent des records absolus ces dernières semaines, fait craindre que les insurgés s'en prennent au processus électoral et que les électeurs restent éloignés des bureaux de vote, posant ainsi le problème de la crédibilité du scrutin.
2009/ AFP
 
 

Home - Accueil - الرئيسية