الإثنين, 30 تشرين2/نوفمبر -0001 00:00

023jan03

Mouvement de solidarité avec les détenus d'opinion

La société civile commence à se mobiliser pour marquer sa solidarité avec les détenus d'opinion en grève de la faim.

 

Après la grève de la faim déclenchée par le journaliste directeur du journal interdit EL FAJR Hamadi Jbali et celle du Webmaster du site indépendant TUNeZINE Zouhair Yahyaoui, 12 personnalités nationales et militants de droit de l'homme des différentes associations et ONG indépendantes ont décidé d'entamer demain 24 janvier 2003 une grève de la faim de solidarité de deux jours pour marquer leur soutien aux revendications des deux journalistes emprisonnés en grève de la faim.

- Abderraouf Ayadi
- Abderrazak Kilani
- Abdelhamid Abdallah
- Boubaker Bethabet
- Mohammed Najib Hosni
- Mohammed Ennouri
- Mondher Cherni
- Noureddine Bhiri
- Radhia Nasraoui
- Saida Akremi
- Samir ben amor
- Samir Dilou

 

(Info diffusée par M. Mokhtar Yahyaoui sur le forum Tunezine le 23-01-2003 à 20h18)

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

 

ZOUHAIR YAHIAOUI IS ON HIS SEVENTH DAY OF HUNGER STRIKE

Zouhair Yahyaoui, prisoner of conscience at the prison of Borj el Amri, continues his hunger strike, which started last Friday, January 17, 2003, in order to protest against the lack of medical care, the poor conditions of detention and to demand his immediate liberation.

 

His family visited him today. A delegation from the Bizerta Human Rights League section, conducted by the War of Liberation veteran and militant Ali Ben Salem, was present at the outskirts of the prison to show its solidarity with the prisoner and his family.

Zouhair, whose feebleness was obvious, reiterated his determination to continue his continue his hunger strike until his liberation. He said that he received no medical care and refused to take the tablets offered by the guards, because the administration of the prison denied him the antibiotics he urgently needed to cure the infection and the abscess he has been suffering from.

 

A doctor visited him at the beginning of the week and measured his blood pressure. He refused to take the food bag and the money brought to him by his family.

Since the first day of his hunger strike, Zouhair remained in his cell and refused even to have his daily walk. This alarming situation plunged his family into a state of utter confusion. They are deeply concerned about the present state of their son’s health and fear the worse in the next few days, since none can predict the evolution of his conditions.

Your support and solidarity are needed today as never before during these crucial days.

Yahyaoui Mokhtar Thursday, January 23, 2003

 

(Traduction de Omar Khayyam)

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

Comité International de Soutien à Zouhair Yahyaoui (*)

EXTREME URGENCE

Communiqué 17

ref : CISZY17

Les précédents communiqués sont accessibles à partir de la page de la campagne Zouhair Yahyaoui : http://site.voila.fr/zouhairyahyaoui/communiques.html
Toute autre information sur la campagne en cours est disponible sur le même lien.

Paris, et autres pays, 23 janvier 2003

Objet:
7ème jour de grève de la faim, état physique et moral de Zouhair très alarmant.

Zouhair Yayhaoui continue sa grève de la faim commencée le vendredi 17 janvier 2003 pour protester contre le manque de soins, ses conditions de détention, et réclamer sa libération.
 
Sa famille lui a rendu visite aujourd'hui, accompagnée d'une délégation de la section de Bizerte de la ligue tunisienne des droits de l'homme, conduite par le militant Ali Ben Salem.

 

Zouhair a dit qu'il n'avait pas été soigné et qu'il a refusé de prendre les comprimés qu'on lui a donné puisque  l'état d'infection de l'abcès dont il souffre exige des antibiotiques dont il reste privé.

 

Cette infection s'est d'ailleurs étendue et il souffre terriblement de tout le côté gauche de la tête y compris l'oeil.  Un médecin est passé en début de semaine pour prendre sa tension.

Zouhair reste depuis le début de sa grève de la faim dans sa cellule et refuse même de la quitter pour la sortie journalière, de même qu'il refuse désormais de se laver ou changer de vêtements.


Dans un état de faiblesse manifeste, il avait du mal à articuler et lorsque sa famille l'a enjoint de prendre le couffin afin de le donner aux autres détenus, il a dit qu'il n'avait pas la force de le soulever.

 

Il a aussi déclaré qu'il n'avait pas les mots pour décrire ce qu'il vivait, que l'horreur des conditions dans lesquelles il était incarcéré était au-delà de ce que l'esprit humain pouvait imaginer. 

Sa famille l'a trouvé extrêmement maigre, à tel point qu'elle en est restée très choquée : “il n'a plus que la peau sur les os”. 

A ce sujet je dois signaler qu'il était déjà très amaigri auparavant, et que j'ai appris récemment que cela faisait un mois qu'il avait demandé à sa famille de ne plus lui apporter le couffin puisqu'il ne mangeait presque pas.

 

Après 8 mois passé dans “l'enfer des prisons tunisiennes”, il a suffi de 7 jours de jêune complet pour que l'état de Zouhair se dégrade de façon tout à fait alarmante.
 
Cette situation a plongé ses proches dans un désarroi intense, aussi la solidarité nationale et internationale doit non seulement perdurer mais prendre de l'ampleur.

Il est impératif que Zouhair Yahyaoui soit libéré dans les délais les plus brefs. Il en va de sa vie.

Sophie Elwarda  (et reprises du communiqué de Mokhtar Yahyaoui)

عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته. (ou عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.)
+33 (0)6 70 52 10 71
 
http://site.voila.fr/zouhairyahyaoui/index.html

(*)   Président du comité : Mgr Jacques GAILLOT

•Fouad ABDELMOUMNI (Vice Président de l'AMDH, Association marocaine des droits de l'Homme)

•Nourredine ABDI (universitaire, France)

•Yasmine BOUDJENAH (parlementaire européenne)

•Anna BOZZO (universitaire, Italie)

•Alima BOUMEDIENE-THIERY (groupe VERT/ALE)

•Marie COUSEIN (étudiante en psychologie)

•Sonia DAYAN-HERZBRUN (Professeur à l'Université Paris7-Denis Diderot)

•Anne Charlotte DOMMARTIN (politologue, Ensemble contre la peine de mort, France)

•Nacera DUTOUR (collectif des familles de disparus en Algérie)

•René GALLISSOT (universitaire, Président de Hourriya/Liberté, France)

•François GEZE (éditeur)

•Lise GARON (Professeur à l'Université de Laval, Canada),

•Hans GAASBEEK (Avocats sans frontières. Pays Bas)

•Valérie GUILLOTEAU (militante associative, Canada)

•Claudie et Benoît HUBERT (avocats, France),

•Abderrahim JAMAI (avocat, président de l'Observatoire marocain des prisons)

•Ahmed KIKICH (ATGDH-Tafilalet, Maroc)

•Viviane LASCOMBE (bibliothécaire, France)

•Fouzia MAQSOUD(Vice présidente de l'ATMF)

•Greg Manset (Categorynet, Belgique)

•Robert MENARD (Reporters sans frontières, France)

•Danièle MITTERAND (France Libertés)

•Yervand METSIKIAN (professeur-documentaliste, France)

•Marguerite ROLLINDE (Secrétaire générale de Hourriya/Liberté)

•Salah-Eddine SIDHOUM (Chirurgien,Militant des Droits de l'Homme, Algérie)

•Simone SUSSKIND (Parlementaire européenne)

•Willem van MANEN (President de the Lawyers for Lawyers Foundation, Pays Bas)

•Gilles PERRAULT

•Anthony Whitney (millitant socialiste français)

•Yvon-Marie WILLEMS (militant associatif, Belgique)

•Nesroulah YOUS (association Algérie Action Culture)

•Abdallah ZAAZAA (militant associatif, Maroc)

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

 

Zouhair Yahyaoui, symbole d'intelligence tunisienne dans le royaume des crétins de Ben Ali

Réunissons nous aujourd’hui tous, jeunes tunisiens
«libres» pour exprimer et accorder notre soutien total
a notre collègue Zouhair Yahyaoui (Ettounsi).

Il a été arrêté le 04 juin 2002, torturé et condamné
de 24 mois de prison fermé, après un simulacre de
procès au cours duquel ses avocats n’ont pas pu  avoir
accès à son dossier, ni le rencontrer et sans
qu’aucune plaidoirie relative aux chefs d’accusation
n’ait pu être prononcée…

Notre cher collègue, purge encore sa peine dans des
conditions  de détention extrêmement déplorables à la
prison incivile de Borj-El-Amri, Ainsi  n’a commis
aucun crime ni délit sauf celui de s’exprimer sur
TUNeZINE (www.tunezine.com).

Depuis une semaine, Zouhair souffre d’une gencive
infectée et d’importants maux de tête. Suite à ses
demandes répétées de soins auprès de l’autorité
pénitentiaire, il n’a pu obtenir que deux cachets
d'Aspirine!!!

Le 16 janvier 2003 Zouhair a informé sa famille, qui
lui rend visite tous les jeudis, qu ‘il débuterait une
grève de la faim le lendemain.

Au nom de tous les membres de l’Association des Jeunes
Tunisiens au Canada, nous appelons l’opinion public,
les défenseurs des droits de l’homme et toutes les
organisations a l’échelle nationale et internationale
de faire tout ce qui en leur pouvoir avant qu’il soit
trop tard afin de protéger les journalistes
prisonniers d’opinions, dans les cas de Zouhair et
tous les militants pour les libertés fondamentales
individuelles et collectives, et qui sont tous ciblés
par la machine tortionnaire du régime Tunisien.

C’est notre grand défi , comme jeunes Tunisiens libres
d’être conscients des buts dangereux des autorités
policières ciblant les espaces médiatiques libres et
ses journalistes qui sont devenu a l’avant-garde dans
la lutte pour l’instauration d’un Etat de droit et
démocratie en Tunisie.

A la fin il ne me reste qu’à dire à Zouhair «  tu
resteras pour toujours dans notre mémoire ainsi que
notre cœur et nous continuerons la lutte en ton nom
qui restera un grand symbole de liberté…afin de bâtir
la Tunisie libre, démocratique du futur.  C’est un
objectif qui nous  tient à cœur, parce que là où on
habite, pays de soleil et de ciel grand ouvert,
étouffé sous la dictature qui l'a transformé en une
grande prison. Cela nous pousse tous à hurler plus
fort le mot «Liberté»


Au nom de tous les membre de l’AJTC (Association des Jeunes Tunisiens au Canada)
Wissem Hsoumi
Secrétaire générale

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «Le Maghreb Rating attribue les meilleures notes au Groupe chimique tunisien

 

22/01/2003-- L'Agence de notation, Maghreb Rating, affiliée à l'Agence internationale de notation Fitch Ratings, a attribué, au groupe chimique tunisien (GCT) les notes initiales suivantes : AA (Tun) pour la note long terme (qualité du crédit très forte) avec perspective stable et F1 + (Tun) pour la note court terme (forte aptitude à honorer les engagements).

 

Ces notes qui sont les meilleures attribuées, à ce jour, en Tunisie par Maghreb Rating à une entreprise non financière, ont étéfondées sur les fortes positions détenues par le GCT sur le marché mondial des engrais phosphates et sa bonne situation financière.

 

Le Groupe chimique tunisien (Gct) transforme annuellement 6,3 millions de tonnes de phosphate brut (soit près de 80% du phosphate extrait de ses mines du Sud de la Tunisie par la Compagnie des phosphates de Gafsa) pour produire principalement de l'acide phosphorique et des engrais phosphates.

 

 

 

 

Avec des ventes ayant totalisé 757 millions de dinars en 2001, dont 90% provenant des exportations et un résultat net de 99,5 millions de dinars, le GCT se situe au rang des plus importants exportateurs mondiaux d'engrais phosphates.

 

(Source : www.infotunisie.com )

 

 

 

قراءة 177 مرات